E-ACTUALITES

Aujourd'hui, A la une

Patrimoine
600 centres anciens à revitaliser
Sur la base du rapport d'Yves Dauge remis cette semaine, le Premier ministre présentera dans les prochains jours un plan national pour la revitalisation des centres historiques en déclin. L'ancien sénateur, qui identifie 600 villes petites et moyennes nécessitant un travail de fond, appelle à un renversement de politique. D'ores et déjà, une expérimentation va démarrer dans une vingtaine de communes de trois régions (Occitanie, Grand Est, Centre).

Agenda

Solidarité / action sociale, Champagne-Ardenne
Le social, quel retour sur investissement
Du 17/10/2017 au 18/10/2017

Solidarité / action sociale, Rhône-Alpes
La lutte contre le non-recours sur les territoires
Du 28/11/2017 au 28/11/2017

WebTV

16 mars 2016 : DG EN EUROPE : VALEURS ET PRATIQUES SANS FRONTIÈRES

La fonction de dirigeant territorial parait disparate en Europe. Les observations actuelles montrent en effet une carte coupée en deux. Au Nord, on trouve très majoritairement une fonction publique d’emploi privilégiant le recrutement contractuel.Dans ces pays, les administrateurs héritent d’importantes délégations de compétences. Ce modèle se développe aujourd’hui dans les pays de l’Est, hormis principalement la Lituanie et la Hongrie.Au Sud de l’Europe - hormis l’Italie - la fonction publique de carrière est répandue. Elle privilégie le recrutement sous statut. Les élus y acceptent moins facilement de se départir de leurs compétences.Une autre ligne partage l’Europe: il s’agit du rôle qu’occupe le dirigeant territorial dans le management des projets et des ressources humaines.Dans ces domaines, les pays scandinaves et les Pays-Bas privilégient la concertation avec les subordonnés dans le cadre de structures de prise de décision peu formalisées.A l’inverse, les pays de l’Europe du Sud se caractériseraient davantage par le choix de processus de décision plus autocratiques accompagnés de structures de consultation davantage finalisées mais plus paternalistes.Si elles demeurent réelles, les différences entre le Nord et le Sud de l’Europe auraient tendance à s’atténuer en raison de «l’hybridation» des systèmes de l’emploi et de la carrière. En outre, le management est aujourd’hui, dans la plupart des pays, moins directif et propice à une implication des équipes.En terme d’évolution du rôle du dirigeant territorial, celui-ci est investi d’un rôle stratégique d’intégrateur et de médiateur et de pilote des réformes de l’action publique,  à la position charnière qui est la sienne, à la croisée de la sphère politique et de l’administration et à la convergence des multiples champs professionnels que rassemble la collectivité locale.L’objectif de cette journée est de croiser les regards avec les différents réseaux professionnels, donner une photographie assez complète de situations très disparates, et s’instruire des expériences de nos voisins pour mieux aborder l’avenir. Les experts et praticiens de différents pays européens viendront échanger sur les modalités de recrutement et de gestion de carrière, la nature et les limites des compétences, les valeurs portées par ces cadres de direction.  Seront également examinées  le partage des responsabilités et les relations avec l’exécutif élu, ou encore les évolutions notables dans les caractéristiques de l’organisation de la profession de dirigeant territorial.

22131328898975-T8Vd.gif