AGENDA

Travail social et numérique : évolution ou révolution ?
18 au 21 mars, TOULOUSE
40èmes assises nationales de CNAEMO

Pensons et traçons ensemble l’avenir
19 et 21 mars 2020, SAINT-MALO
Rencontres nationales des professionnels des Maisons d’enfants à caractère social

Manager notre EHPAD DANS SES MURS ET HORS les murs, est-ce possible ?
26 mars 2020, NANTES
9èmes journée du management et de la coordination en EHPAD

5ème congrès national des médecins coordonnateurs d’EHPAD
1 et 2 avril 2020, MONTPELLIER

DELINQUANCE

Webdocumentaire - Mauvaises filles : incorrigibles et rebelles
https://mauvaises-filles.fr/
L’ouvrage co-écrit par David Niget et Véronique Blanchard (éd. Textuel, 2016) fait l’objet d’une adaptation sous la forme d’une websérie documentaire.

DISCRIMINATIONS

Ouvrir la ville aux femmes : l'exemple de Rennes
Gazette des communes, des départements, des régions (la), 27/01/2020, n° 2499, p. 22
"La Gazette" ouvre ses colonnes aux élèves ingénieurs en chef de l'Institut national des études territoriales (Inet). Chaque mois, ces futurs cadres dirigeants des collectivités publieront une tribune, fruit de leurs réflexions sur les grands défis auxquels nous devons faire face, en invitant ponctuellement leurs collègues élèves administrateurs et élèves conservateurs de bibliothèques à la réflexion commune.
"Les femmes occupent moins l'espace public que les hommes que les hommes, elles y passent, quand ils y restent...[...] Face à ce constat, comment relever le défi de l'inégalité d'accès à l'espace public, et comment aménager une ville pour tous ?" La municipalité de Rennes s'est saisie du sujet en faveur d'une ville plus inclusive. Après une approche initiale tournée vers la "conception", il est vite apparu nécessaire d'élargir l'analyse pour mieux intégrer les usages, les comprendre, les prendre en considération"

ENFANCE ET FAMILLE

Premier baromètre économique de la petite enfance pour rendre compte des réalités, enjeux et perspectives du secteur en France
ff-entreprises-creches.com, 11/2019, 65 p.
https://www.banquedesterritoires.fr/petite-enfance-le-secteur-prive
Publié par la Fédération française des entreprises de crèches, ce baromètre portant sur l'ensemble des modes d'accueil collectifs apporte nombre d'informations intéressantes et formule des propositions... en partie pro domo, donc en faveur des crèches privées.

Derrière le berceau connecté, le marché en embuscade - Le service public de la petite enfance, une réussite française en danger
Monde diplomatique (le), 02/2020, n° 791, p. 4-5
Menace d’extinction de la protection maternelle et infantile, pénurie de pédopsychiatres, dégradation de la qualité de l’accueil en crèche… Dans le domaine de la petite enfance aussi, les appétits du commerce sont chaque jour davantage servis par les autorités. Une évolution qui compromet l’universalité du service public et favorise la surveillance des familles démunies.

Interview de Pauline Domingo "Nous maintenons les financements existants pour la petite enfance"
Gazette des communes, des départements, des régions (la), 27/01/2020, n° 2499, p. 13
Pauline Domingo, directrice du département "enfance, jeunesse et parentalité" de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf), explique la finalité de la réforme de la contractualisation qui touche les collectivités.

Cnaf : ce qu'il faut savoir sur les conventions territoriales globales
Maire-info.com, 22/01/2020
https://www.maire-info.com/petite-enfance/cnaf-ce-quil-faut-savoir-sur-les-conventions-territoriales-globales-article-23795
Depuis le 1er janvier, les conventions territoriales globales (CTG) remplacent progressivement les contrats enfance-jeunesse (CEJ) arrivant à échéance et qui ne seront plus renouvelés. Pour les collectivités, la signature de ce « contrat d’engagements politiques » - qui les lie aux caisses d’allocations familiales (Caf) - est obligatoire pour percevoir certaines aides de l’organisme et continuer à « délivrer une offre de services aux familles ».

Une autre lecture de l’espace...
Journal des professionnels de l'enfance, 01/2020, n° 122, p. 52-53
Gardons un oeil sur les espaces d'accueil qui se constituent autour du globe. Dans ce numéro, direction Singapour pour découvrir un lieu sans commune mesure Sparkletots Preschool !

Petite enfance - Bilan positif pour les maisons de naissance
Gazette sante social (la), 01/2020, n° 169, p. 35
Un rapport que la qualité de soins prodigués en maison de naissance montre des résultats très satisfaisants. Il tombe à pic alors que le gouvernement doit statuer sur leur pérennité. Mais les auteures recommandent des études complémentaires et le ministère de la Santé souhaite évaluer les aspects médico-économiques.
http://www.epopé-inserm.fr/wp-content/uploads/2019/11/Rapport_Maisons-naissance_2019-1.pdf

Garde des jeunes enfants : des offres et des disparités / LHOUR Camille, JOGUET Florentin
Place publique - Nantes / Saint-Nazaire : la revue urbaine, 01/2020, n° 73, p. 134-137
La Loire-Atlantique compte près de 50 000 enfants de moins de 3 ans : ils représentent 4 % de la population du département. Le mode de garde de ces jeunes enfants peut tourner au casse-tête pour les familles.

ETABLISSEMENT SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL

ESSMS - La médiation tranche les différends professionnels
Gazette sante social (la), 01/2020, n° 169, p. 26-27
Un décret du 28 août 2019 a institué un médiateur national et des médiateurs régionaux ou interrégionaux pour les personnels des établissements publics de santé, sociaux et médico-sociaux. Il est complété par un arrêté du 30 août qui définit une charte précisant le rôle des parties et le déroulé de la procédure. Il s'inscrit dans la stratégie d'amélioration de la qualité de vie au travail des professionnels.
https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000038987938
https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000039034294

IMMIGRATION

Rapport d'information déposé (...) par le comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques sur l’évaluation des coûts et bénéfices de l’immigration en matière économique et sociale / DO Stéphanie, DUMONT Pierre-Henri
Assemblée nationale
Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques, 01/2020, 129 p.
https://www.vie-publique.fr/rapport/273006-evaluation-couts-et-benefices-economiques-et-sociaux-de-l-immigration
L’évaluation a été faite sur la base d’une contribution préliminaire de France Stratégie, intitulée « L’impact de l’immigration sur le marché du travail, les finances publiques et la croissance », qui avait été sollicitée par le comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques. S’appuyant sur cette étude, les rapporteurs formulent 22 propositions qui tendent à mieux connaître la population immigrée présente en France, à réformer la procédure d’autorisation de recrutement des travailleurs étrangers et à attirer davantage de travailleurs qualifiés. Par ailleurs, ils préconisent que soient améliorées certaines composantes du parcours d’insertion professionnelle des immigrés ainsi que le système de reconnaissance des qualifications, pour une meilleure employabilité de ceux‑ci.

Parole aux usagers : Consultation nationale des bénéficiaires de France terre d’asile. Que pensent les demandeurs d’asile, les bénéficiaires d’une protection internationale et les mineurs isolés étrangers des services proposés par France terre d’asile ? > Quels sont leurs besoins et leurs attentes, et comment y répondre
France terre d'asile, 2020, 52 p.
https://www.france-terre-asile.org/toutes-nos-publications/details/1/246-parole-aux-usagers-consultation-nationale-des-bénéficiaires-de-france-terre-d’asile.html
Ce projet de consultation des usagers, réalisé en 2018 par France terre d’asile, visait à nourrir la réflexion de notre association sur les besoins des usagers. Ce travail a été mené dans le but d’interroger nos pratiques à travers l’analyse des données recueillies et de les améliorer en proposant des solutions aux défis constatés.
Ce projet de consultation a été rendu possible grâce à la participation des différents publics accompagnés par France terre d’asile sur tout le territoire.
S’il s’agit d’une démarche interne à notre organisation, il nous a paru utile d’en produire une synthèse destinée à être partagée avec toute personne ou organisation intéressée par la thématique de l’accueil.
Cette consultation nationale s’articule autour de deux axes principaux :
> Que pensent les demandeurs d’asile, les bénéficiaires d’une protection internationale et les mineurs isolés étrangers des services proposés par France terre d’asile ?
> Quels sont leurs besoins et leurs attentes, et comment y répondre ?

Construire ma vie en France / France. Délégation interministérielle à l’accueil et l’intégration des réfugiés, 11/2019
https://www.refugies.info/homepage
Plan du site :
- Comprendre une démarche administrative
- Rejoindre un dispositif d'accompagnement
- Créer mon parcours personnalisé

Les solidarités face aux flux migratoires : quelles marges de manœuvre en France aujourd'hui ?
Groupe URD - Urgence - Réhabilitation - Développement, 2018, 60 p.
http://www.urd.org/wp-content/uploads/2018/09/LesSolidaritesFaceFluxMigratoires_GroupeURD_2018_WEB.pdf
Cette étude conduite par le groupe URD, Urgence/Réhabilitation/Développement (institut indépendant spécialisé dans l’analyse des pratiques et le développement de politiques humanitaires et post-crise) vise à fournir des éclairages sur la manière dont les divers acteurs de la solidarité en France peuvent apporter une assistance et une protection aux migrants que celle-ci soit qualifiée d’humanitaire, de sociale ou de militante.

Politique migratoire - Des propositions chocs pour « simplifier » le droit au séjour
Monde (le), 22/01/2020, p. 10-11
Prenant le contre­pied de la politique en vigueur, onze experts prônent une simplification du droit des étrangers et la régularisation des personnes aujourd’hui ni régularisables ni expulsables
- "La politique à l'encontre des migrants s'est durcie, en paroles et en actes", Patrick Weil
https://fr.calameo.com/read/002473731a53d162bb12e?authid=lnmfTToenn3H

Réfugiés : la longue marche jusqu'à l'intégration / PASCUAL Julia
Monde (le), 29/01/2020, n° 23344, p.12
Entre 15% et 20% des migrants à la rue ont ce statut. L'Ile-de-France accueille la moitié des demandeurs d'asile. Ceux qui obtiennent le statut de réfugié rechignent souvent à quitter la capitale.

Accueil et intégration des étrangers : les collectivités territoriales sollicitées
lagazettedescommunes.com, 10/01/2020
https://www.lagazettedescommunes.com/657604/accueil-et-integration-des-etrangers-les-collectivites-
Dans une instruction du 27 décembre 2019, le ministre de l’Intérieur demande aux préfets d’amplifier les partenariats avec les collectivités en matière d’accueil et d’intégration des étrangers primo-arrivants. Concernant les réfugiés, il évoque la contractualisation en cours avec les métropoles, souhaitant l’élargir aux villes moyennes.

Lons-le-Saunier - Le CCAS forme ses agents à l'accueil des demandeurs d'asile.
Gazette sante social (la), 01/2020, n° 169, p. 46
Face à l'accueil de plus en plus important de réfugiés, le CCAS de Lons-le-Saunier a adapté la formation de ses agents. Pour notamment mieux prendre en compte le stress post-traumatique et les maladies infectieuses.

Migrants et réfugiés à la rue
Lettre de l'asile et de l'intégration (la), 2020, n° 90, 19 p.
https://www.france-terre-asile.org/toutes-nos-publications/details/1/245-migrants-et-réfugiés-à-la-rue.html
Depuis 2015, de nombreux campements abritant des personnes migrantes et réfugiées sont apparus et se sont pérennisés dans plusieurs villes de France.
Mais quelles sont les causes de l’aggravation du phénomène de sans-abrisme des demandeurs d’asile et réfugiés ?
Comment les associations et les citoyens tentent-ils de compenser les défaillances du dispositif d'accueil ?
Le dernier numéro de la Lettre de l’Asile et de l’Intégration revient sur ces questions afin de proposer une vue d’ensemble de la thématique des migrants et réfugiés à la rue.

Répondre aux besoins des jeunes migrants
MSF et MNA / GUZNICKAK Bernard
Cahiers dynamiques (les), 2019, n° 76, 96-101
Nous sommes allés rencontrer Caroline Douay, coordinatrice des programmes de Médecins sans frontières (msf), en Île-de-France. C’est elle qui a mis en place le « centre d’accueil et d’orientation médical et administratif » qui se trouve à Pantin. Au-delà de la description de ce dispositif destiné aux jeunes migrants qui n’ont pas été reconnus mineurs par l’Aide sociale à l’enfance (ase), cet article permet de comprendre l’approche qu’a cette ong pour faire s’exprimer les besoins particuliers qui émergent dans certaines situations. Mais aussi comment les prendre en compte et… y répondre.

INSERTION

Formation obligatoire des 16-18 ans. Passer d'un droit formel à un droit réel / CHARRIERE Sylvie, ROGER Patrick
Banque des territoires, 13/01/2020, 141 p.
https://www.banquedesterritoires.fr/sites/default/files/2020-01/Rapport_Formation_obligatoire_des_16_18_ans.pdf
Parties présentées :
- que constitue la mise en place d'une obligation de formation jusqu'à 18 ans permettant l'accès de tous les jeunes à la qualification
- des dynamiques territoriales nécessaires et des évolutions métiers à mettre en place pour mieux repérer et raccrocher les jeunes suivant la logique de "la formation d'abord"
- ... pour mettre en œuvre une obligation qui engage l'ensemble des pouvoirs publics.

Bidonville, sortir, s'en sortir : 4 ans après - parcours et stratégies d'insertion à partir du logement
Trajectoire Ressources, 2019, 48 p.
https://www.trajectoires-asso.fr/_admin/uploads/file/bidonvilles-2.pdf
Parue en 2016, la première étude Trajectoires (Du bidonville à la ville : vers la “vie normale” ?) montrait, à travers l’analyse d’une cinquantaine de cas particuliers, que l’insertion des habitants des bidonvilles était possible en s’appuyant notamment sur des stratégies territoriales et partenariales. Cette étude a d’ailleurs servi au gouvernement à définir le cadre d’action pour la résorption des bidonvilles.
Quatre ans après, la nouvelle étude réalisée par Trajectoires (Bidonville, sortir, s’en sortir : 4 ans après - parcours et stratégies d’insertion à partir du logement) fait le point sur la situation des personnes rencontrées lors de la première étude : que sont-elles devenues ? leur situation est-elle devenue stable ? Qu’en est-il de leur entourage ? Des enfants et leur scolarisation ?
https://www.trajectoires-asso.fr/_admin/uploads/file/TRAJECTOIRES_Du-bidonville-a-la-ville.pdf

Afin de favoriser l'emploi des jeunes, les professionnels se regroupent en un guichet unique
Gazette des communes, des départements, des régions (la), 20/01/2020, n° 2498, p. 42
https://archives.lagazettedescommunes.com/37575117/afin-de-favoriser-l-emploi-des-jeunes-les-professionnels-se-regroupent-en-un-guichet-unique
CA Roissy pays de France (Seine-et-Marne et Val-d'Oise) 49 communes - 350 400 hab.
A Sarcelles, les acteurs de l'emploi et de l'insertion professionnelle sont réunis en un même lieu. Une initiative de l'interco.

Généraliser les emplois francs pour les faire décoller
Entreprise et carrières, 13/01/2020, n° 1463, p. 12-13
Expérimentés depuis mars 2018 dans 200 puis 740 quartiers prioritaires, les emplois francs offrent une prime aux employeurs qui embauchent des salariés issus de ces secteurs où le taux de chômage est élevé. Le dispositif n'a pas suscité les résultats escomptés, mais le gouvernement souhaite le faire décoller en le généralisant en 2020.

JEUNES

Les jeunes sont-ils sacrifiés ? [Dossier]
Alternatives économiques, 02/2020, n° 398, p. 20-33
Pour la première fois depuis 1945, les jeunes d’aujourd’hui vivront peut-être avec moins de moyens que leurs parents, à force de subir la précarité. Bonne nouvelle, les pouvoirs publics peuvent agir pour changer la donne, notamment celle des jeunes issus des familles les plus modestes. Car la jeunesse n’est qu’un mot, et derrière l’enjeu générationnel se cache un clivage entre classes sociales qui reste toujours aussi décisif… notamment à 20 ans.
Au sommaire :
- Les jeunes condamnés à galérer ?
- Le Danemark, paradis pour jeunes adultes
- 3 idées pour améliorer le sort des jeunes

Trois espaces tout en un pour accompagner ou loger les 11-30 ans
Gazette des communes, des départements, des régions (la), 13/01/2020, n° 2497, p. 44-45
https://archives.lagazettedescommunes.com/37551189/trois-espaces-tout-en-un-pour-accompagner-ou-loger-les-11-30-ans
POURQUOI ?
Pour améliorer l'offre de logement dédiée aux jeunes et la coordination des acteurs de la jeunesse dans la métropole de Bordeaux, des pôles territoriaux dédiés ont été imaginés.
POUR QUI ?
Bénéficiaires du projet porté par un groupement d'associations et soutenu par les collectivités, les jeunes du territoire y ont été associés.
COMMENT ?
Cette démarche participative débouchera, d'ici à 2022, sur la création de trois lieux multifonctions dans différentes communes de la métropole.
Bordeaux métropole (Gironde) 28 communes - 783 100 hab.

Jeunes pauvres : quelles mesures et définitions ?
INJEP, 01/2020, 2 p.
https://injep.fr/wp-content/uploads/2020/01/FR48_pauvreté.pdf
La stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté annoncée par le gouvernement en 2018 pose clairement la nécessité d’agir envers les jeunes, qui en sont les « premières victimes ». Mais, comment identifier les jeunes pauvres ? La notion de pauvreté, qui peut sembler évidente, a en réalité des frontières floues.
Multidimensionnelle, elle peut se mesurer à la fois dans les esprits (s’estimer ou être vu comme pauvre), dans les poches (ressources) et dans les textes (droits) [Damon, 2016]. Néanmoins, ces définitions de la pauvreté rencontrent des limites lorsqu’il s’agit de les appliquer aux jeunes, et donnent à voir certains enjeux qui soustendent l’élaboration d’une catégorie de « jeunes pauvres ».

JUSTICE DES MINEURS

Webdocumentaire - Mauvaises filles : incorrigibles et rebelles
https://mauvaises-filles.fr/
L’ouvrage co-écrit par David Niget et Véronique Blanchard (éd. Textuel, 2016) fait l’objet d’une adaptation sous la forme d’une websérie documentaire.

LOGEMENT

25e rapport sur l'état du mal-logement en France 2020
Fondation Abbé Pierre, 01/2020
https://www.fondation-abbe-pierre.fr/actualites/25e-rapport-sur-letat-du-mal-logement-en-france-2020
Dans un contexte social tendu, le 25e rapport sur « l’État du mal-logement en France » de la Fondation alerte l’opinion publique sur la multiplication des atteintes au droit au logement et à l’hébergement d’urgence.

Bidonville, sortir, s'en sortir : 4 ans après - parcours et stratégies d'insertion à partir du logement
Trajectoire Ressources, 2019, 48 p.
https://www.trajectoires-asso.fr/_admin/uploads/file/bidonvilles-2.pdf
Parue en 2016, la première étude Trajectoires (Du bidonville à la ville : vers la “vie normale” ?) montrait, à travers l’analyse d’une cinquantaine de cas particuliers, que l’insertion des habitants des bidonvilles était possible en s’appuyant notamment sur des stratégies territoriales et partenariales. Cette étude a d’ailleurs servi au gouvernement à définir le cadre d’action pour la résorption des bidonvilles.
Quatre ans après, la nouvelle étude réalisée par Trajectoires (Bidonville, sortir, s’en sortir : 4 ans après - parcours et stratégies d’insertion à partir du logement) fait le point sur la situation des personnes rencontrées lors de la première étude : que sont-elles devenues ? leur situation est-elle devenue stable ? Qu’en est-il de leur entourage ? Des enfants et leur scolarisation ?
https://www.trajectoires-asso.fr/_admin/uploads/file/TRAJECTOIRES_Du-bidonville-a-la-ville.pdf

Pensions de famille : faciliter et accompagner les projets
Unafo - Union professionnelle du logement accompagne, 2019, 40 p.
https://www.unafo.org/centre-de-ressources/pensions-de-famille-faciliter-et-accompagner-les-projets/
La pension de famille est un outil de lutte contre l’exclusion efficace pour la mise en œuvre de la politique du logement d’abord. L’Unafo et l’Etat publient ce guide qui a pour ambition d’apporter aux acteurs, les références nécessaires pour que leurs projets correspondent bien aux principes et objectifs de cette forme de logement, sans pour autant freiner leur capacité d’innovation.

Un programme de l'habitat transversal et contractuel
Intercommunalités, 01/2020, n° 246, p. 15
https://www.adcf.org/files/MAG-INTERCO/ADCF-Interco246-WEB.pdf
Pour mettre en œuvre une approche transversale de la politique de l’habitat, articulée aux préoccupations sociales et environnementales, rennes métropole a mis en place un mode opératoire contractuel avec les communes. il garantit la mise en œuvre effective des ambitions collectives et partagées.

Logement - Comment réussir la mixité sociale ?
Gazette sante social (la), 01/2020, n° 169, p. 32-34
Presque vingt ans après la loi SRU, force est de constater que les inégalités sociales sont loin d'avoir disparu entre communes riches et communes pauvres. En cause, les "a priori" à l'encontre des populations défavorisées, mais aussi l'absence de critères fiables et pertinents.
https://www.union-habitat.org/centre-de-ressources/habitants-politiques-sociales/regards-sur-la-mixite-sociale-comment-les-villes

Toulouse ouvre ses bâtiments publics vacants aux sans-abri
Courrier des maires et des élus locaux (le), 01/2020, n° 341, p. 43
La Ville rose promeut l'occupation temporaire de bâtiments publics vacants pour les personnes à la rue. Depuis le 1er août 2019, 95 mineurs isolés étrangers sont ainsi hébergés dans l'ancien hôpital Purpan fermé en 2015.

PAUVRETE - LUTTE CONTRE LES EXCLUSIONS

Faites sauter les banques ! (4/4) On ne prête qu’aux pauvres - LSD, la série documentaire
France culture, 23/01/2020
https://www.franceculture.fr/emissions/lsd-la-serie-documentaire/faites-sauter-les-banques-44-ne-prete-quaux-pauvres-0
A la banque, les plus pauvres ne sont pas les moins rentables

Décret n° 2020-42 du 24 janvier 2020 portant création des commissaires à la lutte contre la pauvreté
Journal officiel de la République française. Lois et décrets, 25/01/2020, n° 21
https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000041477701

La lutte contre la précarité alimentaire - Evolution du soutien public à une politique sociale, agricole et de santé publique / LE MORVAN Franck, WANECQ Thomas
Inspection générale des affaires sociales, 12/2019, 142 p.
http://www.igas.gouv.fr/spip.php?article754
335 000 tonnes d’aide alimentaire ont été distribuées en France en 2018 à 5 millions de personnes par 200 000 bénévoles associatifs, avec le soutien d’achats publics et de mécanismes de réduction d’impôt sur les dons des entreprises et des particuliers.
Le Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) finance un quart de cette distribution, via quatre réseaux associatifs (Croix-Rouge française, Fédération française des banques alimentaires, Restaurants du Cœur et Secours populaire français). Toutefois, ce dispositif est fragilisé par son extrême complexité de gestion, les incertitudes quant à son avenir et le manque de vision globale de l’action publique nationale sur ce sujet.
La diversité des besoins des publics et des territoires appelle des ajustements fins et souples. La loi « Egalim » d’octobre 2018 implique en outre de développer des systèmes alimentaires territorialisés et une démarche participative d’inclusion des personnes accueillies.
Dans ce contexte, le rapport formule des recommandations permettant de simplifier et de recentrer l’intervention des fonds européens, mais aussi de déployer une politique favorisant l’achat local et les circuits courts. Il préconise, dans le cadre d’un financement globalement préservé, la création d’un Fonds pluriannuel national en complément des fonds européens, suivant trois scénarios gradués.

Besoins, dispositifs et enjeux existants et à venir à propos des personnes sans-abri
Millénaire 3 - Grand Lyon la métropole, 2019, 96 p.
https://www.millenaire3.com/ressources/Besoins-dispositifs-et-enjeux-existants-et-a-venir-a-propos-des-personnes-sans-abri
Cette étude fait le point sur les besoins fondamentaux des personnes sans-abri. Elle met en évidence le renouvellement des solutions pour « sur » vivre dans la rue au quotidien.

Recommandations pour lutter contre la précarité des mères isolées - rapport sur les situations des femmes informées par les cidff
27 recommandations pour lutter contre la précarité des mères isolées
Fédération nationale des CIDFF, 2019, 78 p.
http://www.infofemmes.com/v2/p/Rapport-sur-les-situations-des-femmes-informees-par-les-CIDFF/3256
Ce rapport s’appuie sur l’analyse de 142 146 fiches statistiques anonymes, soit 142 146 femmes reçues au cours de l’année 2018 par les CIDFF.
Ce rapport rend lisible les difficultés et les inégalités rencontrées par les femmes au quotidien et propose en 27 recommandations des pistes d’amélioration repérées dans les bonnes pratiques mises en œuvre par les CIDFF sur leurs territoires afin de lutter plus efficacement contre la précarité des mères isolées.

Les villes face aux défis de la précarité alimentaire - Expériences françaises
France urbaine, 01/2020, 58 p.
http://franceurbaine.org/actualites/france-urbaine-publie-une-etude-sur-les-actions-mises-en-oeuvre-par-les-grandes-villes
Comment garantir un accès pour tous à une alimentation saine ? Quels sont les leviers à la disposition des élus de grandes villes, agglomérations et métropoles pour apporter des réponses sur le long terme, qui respectent à la fois des critères sociaux, sanitaires et écologiques ? Quels types d’actions sont mises en place dans les grandes villes françaises ?

Grande-Synthe, laboratoire du revenu universel / FAIRISE Anne
Alternatives économiques, 02/2020, n° 398, p. 94-96
https://www.alternatives-economiques.fr/grande-synthe-laboratoire-revenu-universel/00091658
Première commune à expérimenter une forme de revenu de base, l’ancienne cité-dortoir née de la sidérurgie près de Dunkerque met l’écologie au service de la redistribution sociale.

Comment les CCAS ont réussi à fluidifier et sécuriser la domiciliation
Gazette des communes, des départements, des régions (la), 27/01/2020, n° 2499, p. 46-47
- Pourquoi ?
Disposer d'une adresse permet non seulement de recevoir du courrier, mais aussi d'accéder aux droits civils et sociaux : ouvrir des droits au RSA, un compte en banque...
- Pour qui ?
La domiciliation est destinée aux personnes sans domicile stable pouvant attester d'un lien avec une commune. Les demandes ont explosé ces dernières années.
- Comment ?
Pour faire face à cette hausse et à un processus chronophage, les centres communaux d'action sociale (CCAS) se sont dotés de logiciels ou ont externalisé des services.

Nicolas Blouin, entrepreneur social “Les problèmes de santé et sociaux vont de pair”
Actualités sociales hebdomadaires, 24/01/2020, n° 3143, p. 36-37
Plutôt que de se lancer dans une action humanitaire à l’autre bout du monde, Nicolas Blouin a préféré s’impliquer chez lui, à Saint-Nazaire. Son projet phare, Le MarSoins, est un camion qui sillonne les quartiers de l’agglomération pour proposer des actions de prévention santé gratuite et ouverte à tous.
https://www.lemarsoins.fr/

Précarité énergétique - Quand se chauffer devient un luxe
Actualités sociales hebdomadaires, 24/01/2020, n° 3143, p. 24-28
La hausse du coût de l’énergie entraîne de plus en plus de ménages dans la précarité. Près de 7 millions de personnes en France en 2018, locataires ou propriétaires, peinent à se chauffer et à acquitter leurs factures. Souvent qualifiée de « véritable bombe à retardement social », la précarité énergétique est, avec la flambée des prix des carburants, au cœur du mouvement des « gilets jaunes ».
- "Stop à l'exclusion énergétique"
- "La précarité énergétique n'est pas dissociable du mal-logement", France Michel, responsable du "toits d'abord", Fondation Abbé-Pierre
https://stopexclusionenergetique.org/

Aides sociales - RUA : une concertation citoyenne en demi-teinte
Actualités sociales hebdomadaires, 24/01/2020, n° 3143, p. 18-19
Le 20 janvier, le ministère des Solidarités et de la Santé a publié les résultats de la concertation citoyenne sur le revenu universel d’activité (RUA). Le premier bilan de cette consultation fait apparaître beaucoup d’interrogations sur le projet de réforme des aides sociales, notamment l’allocation aux adultes handicapés.
https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/resultat-de-la-consultation-citoyenne-sur-le-revenu-universel-d-activite

"Protection offerte aux SDF n'est pas inconditionnelle", Anne-Sophie Ranaivo, docteure en droit
Actualités sociales hebdomadaires, 17/01/2020, n° 3142, p. 34-35
Peut-on sortir de la condition de sans abri ? C'est la question à laquelle Anne-Sophie Ranaivo, qui consacre ses recherches aux personnes en situation de précarité et de vulnérabilité sociale, tente de répondre dans sa thèse "Sans domicile fixe et droit".
http://www.theses.fr/2018PA01D083

Pauvreté - Entre objectivité et subjectivité
Actualités sociales hebdomadaires, 17/01/2020, n° 3142, p. 20-21
Quels sont les déterminants qui font que des personnes se retrouvent en situation de pauvreté ? Peuvent-elles s'en sortir ? A questions simples, réponses complexes proposées lors du séminaire organisé par la Drees et l'ONpes le 14 janvier à Paris.
http://onpes.gouv.fr/invitation-mardi-14-janvier-2020.html

Jeunes pauvres : quelles mesures et définitions ?
INJEP, 01/2020, 2 p.
https://injep.fr/wp-content/uploads/2020/01/FR48_pauvreté.pdf
La stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté annoncée par le gouvernement en 2018 pose clairement la nécessité d’agir envers les jeunes, qui en sont les « premières victimes ». Mais, comment identifier les jeunes pauvres ? La notion de pauvreté, qui peut sembler évidente, a en réalité des frontières floues.
Multidimensionnelle, elle peut se mesurer à la fois dans les esprits (s’estimer ou être vu comme pauvre), dans les poches (ressources) et dans les textes (droits) [Damon, 2016]. Néanmoins, ces définitions de la pauvreté rencontrent des limites lorsqu’il s’agit de les appliquer aux jeunes, et donnent à voir certains enjeux qui soustendent l’élaboration d’une catégorie de « jeunes pauvres ».

La lutte contre la précarité énergétique dans le logement
Gazette sante social (la), 01/2020, n° 169, p. 28
Un guide de l'Observatoire national de la précarité énergétique à destination des acteurs locaux recense les bonnes pratiques et propose un mode d'emploi de la démarche.
https://www.precarite-energie.org/accompagner-les-locataires-de-logement-non-decent-en-situation-de-precarite-energetique-procedures-et-elements-jurisprudentiels/

Santé - L'universalisme proportionné, un remède contre les inégalités ?
Gazette sante social (la), 01/2020, n° 169, p. 15-22
Ni les politiques publiques universelles, ni les politiques ciblées ne parviennent à améliorer la santé de l'ensemble de la population. Pire les écarts restent corrélés au statut socio-économique des individus. Certains acteurs préconisent de suivre une ligne médiane, l'universalisme proportionné, visant à l'égalité de résultats plutôt que l'égalité de moyens. Une démarche encore peu mise en œuvre en France mais qui commence à séduire certains professionnels du social et du médico-social, n témoigne le fait que l'Actas en ait fait le sujet de son 42ème congrès du printemps dernier à Evian. Si la thématique germe, les consciences doivent être préparées car c'est le fondement égalitaire de la France qui est interrogé.
- Rennes - Un tableau de bord pour ajuster les actions
- Thionville - Un projet ciblé sur l'accueil des enfants en situation de handicap
- Les politiques universelles sont optimisées par le dosage, Points de vue Christine Ferron, Docteure en psychologie du développement, et Ludovic Viévard, docteur en philosophie
- Le canton de Vaud cible les communes pauvres
https://drive.google.com/file/d/1zW-lTz1W_l-IcZrvG_BqeXbWx6l7WjFq/view
http://www.villes-sante.com/wp-content/uploads/brochure_PVS13_universalisme-proportionne_juin2017.pdf

La stratégie contre la pauvreté s'organise dans les régions
Maires de France, 01/2020, n° 375, p. 17
Un nouveau cycle de conférences régionales a démarré pour mettre en œuvre les actions, notamment en direction des enfants. Le gouvernement y associe les élus locaux.

Les rendez-vous des droits des Caf : quels effets sur le non-recours ? Enseignements de l’expérimentation des « rendez-vous des droits élargis »
DREES - dossiers, 01/2020, n° 47, 36 p.
https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/etudes-et-statistiques/publications/les-dossiers-de-la-drees/article/les-rendez-vous-des-droits-des-caf-quels-effets-sur-le-non-recours
Depuis 2014, la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) s’est engagée dans une action ambitieuse pour réduire le non-recours aux prestations sociales à travers un nouveau dispositif : le « rendez-vous des droits ». Selon la logique du guichet unique, les caisses d’allocations familiales (Caf) proposent à leurs allocataires les plus vulnérables un entretien personnalisé pour faire le point sur un grand nombre de droits sociaux, gérés ou non par les Caf.
L’expérimentation des « rendez-vous des droits élargis » a étendu ce dispositif à des demandeurs d’emploi en début ou fin de droits avec des ressources faibles, dont 42 % n’étaient pas connus des Caf. Elle vise à évaluer l’efficacité de ce dispositif en matière de lutte contre le non-recours. Pour établir un effet causal du rendez-vous sur le recours aux droits, l’expérimentation utilise une méthode d’évaluation aléatoire : un échantillon test, auquel un « rendez-vous des droits » a été proposé via un courrier d’invitation, est comparé à un échantillon témoin, auquel ce rendez-vous n’a pas été proposé.

Les sans-abri vieillissants du métro parisien / MACCHI Odile
Rhizome : Bulletin national santé mentale et précarité, 2019, n° 74, p. 12-13
http://www.ch-le-vinatier.fr/documents/Publications/RHIZOME_Orspere-Samdarra/Rhizome_74.pdf
L’âge moyen de décès des personnes à la rue est inférieur à 50 ans, estime le collectif Les morts de la rue1. Cependant, la proportion de personnes âgées parmi les sansabri tend à augmenter et cette population connaît un vieillissement prématuré. Celui-ci se traduit, par exemple, par des problèmes physiques limitant les activités quotidiennes2. La prévalence de limitations physiques fortes est plus élevée chez les sans-abri qu’en population générale et augmente avec l’âge et le temps écoulé depuis la première perte de logement. L’accompagnement des sansdomicile vieillissants interpelle de façon de plus en plus large les professionnels du secteur social et médicosocial, en ce qu’ils constituent « la dernière frange des exclus des dispositifs institutionnels de l’intégration sociale3 ».

Accompagner des personnes âgées précaires / LALAOUI Sabrina, THIRIET Erik, LEYDET Ludovic
Rhizome : Bulletin national santé mentale et précarité, 2019, n° 74, p. 14-15
http://www.ch-le-vinatier.fr/documents/Publications/RHIZOME_Orspere-Samdarra/Rhizome_74.pdf
"Le vieillissement constitue un facteur aggravant de la précarité des personnes. L’inverse est également vrai. Il va sans dire qu’il vaut mieux vivre une vieillesse dans des conditions matérielles et de confort, si ce n’est optimales, du moins acceptables, plutôt que dans des conditions instables, précaires, indignes. La vieillesse n’est pas une maladie, mais les fragilités qu’elle induit chez les personnes sont une réalité objective. Ces fragilités viennent se surajouter aux difficultés psychosociales préexistantes chez les personnes en situation de grande précarité, d’errance et peuvent complexifier la prise en charge de ces situations et les réponses qu’on peut leur apporter."

Microcrédit [DOSSIER]
Lien social, 21/01/2020, n° 1265, p. 18-24
Au sommaire :
- A l'épreuve du social
- Vigilance sur l'outil (reportage)
- Le travailleur social et la banque

Hébergement d'urgence [DOSSIER]
Lien social, 07/01/2020, n° 1264, p. 18-24
Au sommaire :
- Tempête sur le 115
- Urgence durable
- Ma rue, ma vie (entretien avec Edouard Gardella - sociologue au CNRS)

PERSONNES AGEES

Maintien à domicile : vers des plateformes numériques de services
Banque des territoires, 2020, 71 p.
https://www.banquedesterritoires.fr/sites/default/files/2020-01/19-12-141-Etude-Maintien%20a%20domicile%20vers%20des%20plateformes%20de%20services-web.pdf
Cette étude sur les solutions d’accompagnement et d’hébergement des seniors et décortique des initiatives locales innovantes dans certains territoires en vue de préparer la loi grand âge et autonomie souhaitée par le gouvernement.
A l’initiative du gouvernement, les travaux de préparation de la loi Grand âge et Autonomie, attendue pour 2020, ont été foisonnants : solvabilisation des personnes âgées et de leur famille face au risque de perte d’autonomie, attractivité des métiers du grand âge, modernisation des solutions de prise en charge au domicile et en hébergement collectif, politique de prévention et d’appui au bien vieillir, tous ces sujets majeurs ont été largement évoqués.
Parmi eux, la conviction qu’il y a place pour une rénovation profonde de notre modèle d’hébergement et d’accompagnement du grand âge a conduit à proposer, depuis quelques années déjà, l’ambition d’un « EHPAD hors les murs ». Mais de quoi s’agit-il exactement ? Quelles en sont les composantes ? En clair, est ce plus qu’un concept ?

"Le vieillissement et la mort en série des baby-boomeurs vont poser des questions vertigineuses"
Monde Science & Médecine (Le), 22/01/2020, p. 8
ENTRETIEN - Médecin, députée (PS) puis ministre, Michèle Delaunay consacre un essai aux 20 millions de personnes nées entre 1946 et 1973, où elle les invite à la révolution de l’âge

Vols, agressions, démarchage... comment mieux protéger les seniors ?
Gazette des communes, des départements, des régions (la), 20/01/2020, n° 2498, p. 46-47
https://archives.lagazettedescommunes.com/37575142/vols-agressions-demarchage-comment-mieux-proteger-les-seniors-r
La France vieillit et ses seniors ont un sentiment d'insécurité supérieur à la moyenne qui les conduit parfois à s'isoler encore plus.
Les personnes âgées d'au moins 65 ans représentent aujourd'hui 18,8 % de la population, un chiffre en progression de 3,7 points en vingt ans.
Transports, domicile, internet... des collectivités développent des politiques dédiées en matière de prévention et sécurité afin de mieux répondre aux besoins spécifiques.
https://www.lagazettedescommunes.com/657783/vols-agressions-demarchage-comment-mieux-proteger-les-seniors/?abo=1

Retraites : le prix de la solidarité / GUILLEMARD Anne-Marie, VALAT Bruno, JOHANET Gilles, CAPUANO Christophe
Monde (le), 20/01/2020, p. 28-29
L’idée d’une prise en charge collective des personnes trop âgées pour travailler naît à la fin du XIXe siècle. Qui paye, qui décide ? Le débat entre État, syndicats et assureurs renaît régulièrement.
- Anne-Marie Guillemard : "L'idée de réduire les dépenses, une obsession"
- En 1945, le système de répartition s’impose pour des raisons pratiques, VALAT Bruno
- Le déclin organisé de la sécurité sociale, Gilles JOHANET
- Financer la solidarité avec les vieux est un vieux débat

Accompagnateur de vie - Un nouveau métier dans le monde de l'Ehpad
Actualités sociales hebdomadaires, 17/01/2020, n° 3142, p. 36-37
Face au manque d'attractivité des métiers du grand âge et aux difficultés de recrutement en Ehpad, le groupe Maisons de famille, en partenariat avec le Gerond'If et Abilways, a créé un nouveau métier : accompagnateur de vie

Toilette - Toujours associer le résident
Géroscopie pour les décideurs en Gérontologie, 01/2020, n° 112, p. 25-28
La connaissance des habitudes du résident, le respect de son rythme et a valorisation de ses capacités de participation constituent quelques préalables indispensables à la réalisation des soins d'hygiène corporelle en institution.
"Aucun professionnel ne "fait" la toilette d'une personne âgée. Dans l'idéal, il l'aide, il l'accompagne", Michel Billé, sociologue

L'innovation au service des métiers du Grand Âge
Géroscopie pour les décideurs en Gérontologie, 01/2020, n° 112, p. 12-20
Thème du prochain salon Age 3 à Paris, le 6 février 2020, la question de l'évolution des métiers est fondamentale. Notre dossier du mois présente trois initiatives qui montre comment l'innovation et la démarche d'innovation contribuent à améliorer le quotidien et l'image de ces métiers.
- La démarche Lab usages & Autonomie
- TELEGRAPHIK, Les solutions connectées pour l'Ehpad
- C2CARE, La réalité virtuelle au chevet du résident

Grand âge Vers un bouleversement de la société
Actualités sociales hebdomadaires, 24/01/2019, n° 3143, p. 6-9
Pour les professionnels du secteur comme pour l’ensemble de la société, la loi « grand âge et autonomie » est un sujet brûlant. En matière d’accompagnement, les attentes sont aussi immenses que les urgences. Mais le secteur est-il prêt à absorber le choc démographique, la « vague grise » à venir ? Eléments de réponse avec les intervenants du 12e colloque national de la Fnadepa, qui a eu lieu le 16 janvier à Paris.
- Verbatim Jean-Pierre Riso, président de la FNADEPA : « Faites notre loi ! Qu’elle soit grande et ambitieuse »
- En attendant la loi, une stratégie de prévention

Les sans-abri vieillissants du métro parisien / MACCHI Odile
Rhizome : Bulletin national santé mentale et précarité, 2019, n° 74, p. 12-13
http://www.ch-le-vinatier.fr/documents/Publications/RHIZOME_Orspere-Samdarra/Rhizome_74.pdf
L’âge moyen de décès des personnes à la rue est inférieur à 50 ans, estime le collectif Les morts de la rue1. Cependant, la proportion de personnes âgées parmi les sansabri tend à augmenter et cette population connaît un vieillissement prématuré. Celui-ci se traduit, par exemple, par des problèmes physiques limitant les activités quotidiennes2. La prévalence de limitations physiques fortes est plus élevée chez les sans-abri qu’en population générale et augmente avec l’âge et le temps écoulé depuis la première perte de logement. L’accompagnement des sansdomicile vieillissants interpelle de façon de plus en plus large les professionnels du secteur social et médicosocial, en ce qu’ils constituent « la dernière frange des exclus des dispositifs institutionnels de l’intégration sociale3 ».

Accompagner des personnes âgées précaires / LALAOUI Sabrina, THIRIET Erik, LEYDET Ludovic
Rhizome : Bulletin national santé mentale et précarité, 2019, n° 74, p. 14-15
http://www.ch-le-vinatier.fr/documents/Publications/RHIZOME_Orspere-Samdarra/Rhizome_74.pdf
"Le vieillissement constitue un facteur aggravant de la précarité des personnes. L’inverse est également vrai. Il va sans dire qu’il vaut mieux vivre une vieillesse dans des conditions matérielles et de confort, si ce n’est optimales, du moins acceptables, plutôt que dans des conditions instables, précaires, indignes. La vieillesse n’est pas une maladie, mais les fragilités qu’elle induit chez les personnes sont une réalité objective. Ces fragilités viennent se surajouter aux difficultés psychosociales préexistantes chez les personnes en situation de grande précarité, d’errance et peuvent complexifier la prise en charge de ces situations et les réponses qu’on peut leur apporter."

Une démarche de santé communautaire auprès des personnes âgées migrantes / AUTANT DORIER Claire, LEBBAL Malika
Rhizome : Bulletin national santé mentale et précarité, 2019, n° 74, p. 16-17
http://www.ch-le-vinatier.fr/documents/Publications/RHIZOME_Orspere-Samdarra/Rhizome_74.pdf
La question du vieillissement des personnes âgées migrantes est présentée ici à partir des expériences menées à Globe 42, un centre de santé et social de type « participatif » inspiré des méthodes de la santé communautaire. La santé communautaire est le processus par lequel les membres d’une collectivité, géographique ou sociale, conscients de leur appartenance à un même groupe, réfléchissent en commun sur leurs problèmes de santé, expriment leurs besoins prioritaires et participent activement à la mise en place, au déroulement et à l’évaluation des activités les plus aptes à répondre à ces priorités.
https://globe42.wordpress.com/

Enjeux éthiques du consentement à l’entrée en Ehpad / LEFEBVRE DES NOETTES Véronique
Rhizome : Bulletin national santé mentale et précarité, 2019, n° 74, p. 7-9
http://www.ch-le-vinatier.fr/documents/Publications/RHIZOME_Orspere-Samdarra/Rhizome_74.pdf
"La question du consentement aux soins à l’entrée en Ehpad est au cœur de nos pratiques soignantes. Au lieu de nous contenter d’une croix dans une case, d’un oui ou un non, elle doit nous rendre créatifs pour nous permettre d’inventer, avec les personnes atteintes de troubles cognitifs, de nouvelles modalités de consentir, plus proches d’un assentiment. C’est là qu’une formation et une démarche éthique me semblent nécessaires. Partir d’une présomption de compétence de la personne concernée, de sa capacité à faire des choix, c’est aussi respecter sa dignité intrinsèque. Bien sûr, il faut s’assurer que les enjeux ont été compris et anticipés, qu’un véritable dialogue a été noué avec la personne âgée, l’équipe, les proches aidants, la personne de confiance, les tuteurs (à la personne et aux biens), s’ils existent, qu’ils se comprennent et travaillent dans un même mouvement, un « allers-vers » aboutissant à un assentiment fondé sur une confiance ressentie tissée en amont." Conclusion de l'article.

Vivre le vieillissement
Rhizome : Bulletin national santé mentale et précarité, 2019, n° 74, 20 p.
http://www.ch-le-vinatier.fr/documents/Publications/RHIZOME_Orspere-Samdarra/Rhizome_74.pdf
- L’envers du vieillissement « réussi » : de la solitude au suicide des personnes âgées en France, Arnaud Campéon
- Le vieillissement des personnes en situation de handicap à l’épreuve des politiques catégorielles, Muriel Delporte
- La psychiatrie de la personne âgée : contours et perspectives, Cécile Hanon
- Enjeux éthiques du consentement à l’entrée en Ehpad, Véronique Lefebvre des Noettes
- Quelle place en Ehpad pour les personnes âgées dites « psychotiques » ? Georges Jovelet
- Vieillissement et rétablissement : quelle évolution pour le statut du sujet en institution ? Jessica Ozenne
- Les sans-abri vieillissants du métro parisien, Odile Macchi
- Accompagner des personnes âgées précaires, Sabrina Lalaoui, Erik Thiriet et Ludovic Leydet
- Une démarche de santé communautaire auprès des personnes âgées migrantes, Claire Autant-Dorieret Malika Lebbal
- Paroles de vieux debout, Claude Caillart

Familles face au grand âge
Réalités familiales, 2019, n° 128-129, 84 p.
Accompagner son conjoint ou ses propres parents en perte d’autonomie est une tâche difficile qui laisse souvent les familles dans un profond désarroi. Sur leurs épaules, pèse la charge matérielle, financière, légale… Elles assument aussi une responsabilité morale et affective. Quelles conséquences sur leur vie ? Pourquoi et comment soutenir les aidants familiaux ? Quelle place pour les familles dans le soin et l’accompagnement professionnel ? Comment améliorer les conditions de vie aux grands âges ?
https://www.unaf.fr/spip.php?article25643

Exclusion sociale des personnes âgées. Dynamiques du parcours de vie et désavantages multidimensionnels - Volume 1 / WALSH Kieran, SCHARF Thomas
Retraite et société, 2019, n° 81, 180 p.
Ce premier volume de notre numéro consacré à l’exclusion sociale des personnes âgées a été pensé avec les membres du réseau de Coopération européenne en science et technologie (COST), alors que se mettait en place l’actuel programme intitulé Réduire l’exclusion sociale des personnes âgées (ROSEnet). Parmi ce vaste réseau de chercheurs et d’acteurs politiques, certains nous ont fait l’honneur de leur participation. À ce titre, ce numéro se veut résolument européen, avec des contributions d’auteurs et autrices français mais également anglais, italiens, grecs, suédois, suisse, allemand, belges, etc. Ce volume est également pluridisciplinaire. Il convoque aussi bien la sociologie et l’économie que la géographie et l’anthropologie, chacune de ces disciplines offrant une perspective différente au problème de l’exclusion. La plupart des textes évoquent avec force témoignages les parcours de vie de ces personnes en situation d’exclusion à l’âge de la vieillesse, qui s’articulent souvent avec des désavantages cumulés tout au long de l’existence. D’autres s’intéressent plus spécifiquement à la santé ou au chômage en fin de carrière, avec pour facteur commun la faiblesse des revenus qui conditionne souvent un niveau socio-économique peu favorable à l’inclusion. Le second volume, à paraître prochainement, sera tout aussi ouvert aux collaborations européennes. Il s’arrêtera sur le sentiment de solitude comme facteur d’exclusion des personnes âgées et sur les moyens de l’évaluer, sur la dénutrition, mais également sur les leviers à envisager au niveau européen afin de remédier à la pauvreté et à l’exclusion de nos aînés
https://www.cairn.info/revue-retraite-et-societe-2019-1.htm

"Notre étude se veut un baromètre de la frustration en Ehpad"
Actualités sociales hebdomadaires, 17/01/2020, n° 3142, p. 18-19
Dans une enquête publiée le 6 janvier, la Conférence nationale des directeurs d’établissements publics pour personnes âgées et handicapées (CNDEPAH) estime à 36 000 le nombre de postes d’agents à créer dans les Ehpad publics, pour un coût de 1,446 milliard d’euros.
https://www.ehpad-magazine.com/plus-de-personnel-soignant-dans-les-ehpad-les

PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

La recherche française sur le polyhandicap : éléments d’état des lieux et perspectives de développement
Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie, 11/2019, 86 p.
https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/static.hospimedia.fr/documents/205414/4839/CNSA_rapport_polyhandicap.pdf
Synthèse des travaux menés à l’IReSP en 2018 et 2019 dans le cadre de l’axe recherche du volet polyhandicap de la Stratégie quinquennale d’évolution de l’offre médico-sociale, relatif à la mise en place d’un consortium de recherche (fiche action 22) et à la préfiguration d’une cohorte de personnes polyhandicapées pour la recherche (fiche action 23)

Une cartographie détaille obstacles et opportunités numériques par type de handicap
Agence nouvelle des solidarités actives, 2019, 12 p.
https://www.solidarites-actives.com/fr/nos-actualites/publication/cartographie-des-usages-du-numerique-pour-les-personnes-en-situation-de
L'Agence nouvelle des solidarités actives vient de mettre en ligne une 'Cartographie des usages du numérique pour les personnes en situation de handicap'. Ce guide de 24 pages expose les obstacles et besoins, les outils et services utiles, les travaux et sites de référence en termes d'accessibilité. Il reprend de façon synthétique, par type de handicap (moteurs, sensoriels, cognitifs, intellectuels, psychiques, polyhandicap et troubles du spectre autistique), les entraves à l'usage du numérique et les outils de compensation possibles. Il présente également les opportunités du numérique pour développer l'autonomie et l'inclusion sociale dans de nombreux domaines : information, éducation, emploi et formation, loisirs, accès aux droits, santé, mobilité... [Présentation]

La natation au service des jeunes autistes
Monde (le), 31/01/2020, p. 4
Nager apprend aux enfants atteints d’autisme à développer leurs capacités sensorielles et motrices, mais aussi à mieux communiquer. A Neuilly, grâce à l’association Ikigaï, des cours particuliers leur sont proposés

Le Val-de-Marne s'équipe pour aider les sourds et malentendants
Echos (les), 29/01/2020, Cahier Entreprises et collectivités p. 2
https://www.lesechos.fr/pme-regions/ile-de-france/le-val-de-marne-sequipe-pour-aider-les-sourds-et-malentendants-1166919
Le conseil départemental a équipé plus de 300 lieux du logiciel Acceo qui permet aux personnes sourdes et malentendantes d'accéder aux services publics départementaux (demande de place en crèche, foyer d'accueil des mineurs…). La personne atteinte d'un handicap auditif peut ainsi engager un échange avec l'administration.

A l'Albatros, les handicapés mentaux prennent leur envol
Gazette sante social (la), 01/2020, n° 169, p. 43-45
Face au manque' de structures pour accueillir les adultes handicapés mentaux, l'association belge "L'albatros" a reçu l’agrément de l'ARS des Hauts-de-France et noué un partenariat avec le conseil départemental des Ardennes. Elle travaille sur l’inclusion des résidents et cherche à favoriser la vie la plus normale possible. Un projet qui reste malheureusement une exception.
Lire aussi Resalliance : un réseau transfrontalier sur l'autisme

"Mon handicap est un élément de ma vie, mais ce n'est pas ma vie"
Gazette sante social (la), 01/2020, n° 169, p. 38-39
Chargée de mission handicap à Malakoff (92), Sandra Parrié-Claude s'appuie sur son réseau pour accompagner au mieux les habitants et les services municipaux. Celle qui se définit comme mal marchante, refuse d'être assimilée à son handicap.

Seraphin-PH est-il soluble dans les organisations de travail de travail et les projets ?
Cahiers de l'actif (les), 12/2019, n° 520-523, p. 13-272
Après une longue phase de gestation, le projet SERAFIN-PH est entré en 2018 dans sa deuxième phase, stratégique, au cours de laquelle a été choisi un mode de tarification et ont été effectuées des simulations, en vue d’évaluer sa faisabilité et son éventuel impact. La troisième phase devra être celle du déploiement des nouvelles modalités arrêtées.
De nombreuses questions se posent à son sujet, notamment sur la légitimité de l’outil et sa viabilité, en d’autres termes : pourquoi SERAFIN-PH et comment le mettre en œuvre ?
Le débat est loin d'être clos.
Le présent Cahier de l’Actif tente d’apporter des éléments de réponse à ces questions primordiales, avec, en filigrane, une question subsidiaire : SERAFIN-PH peut-il encore être modifié, voire stoppé, et, si oui, par qui ?
https://www.actif-online.com/publications/les-cahiers-de-lactif/le-dernier-numero/serafin-ph-est-il-soluble-dans-les-organisations-de-travail-et-les-projets.html

POLITIQUES SOCIALES

Aides sociales - La fraude organisée pénalise les bénéficiaires
Actualités sociales hebdomadaires, 17/01/2020, n° 3142, p. 6-9
Auditionnée par la commission des Affaires sociales à l’Assemblée nationale, le 8 janvier, Carole Granjean, corapporteure de la mission sur les fraudes aux prestations sociales, est revenue sur ses propositions en les mettant en perspective avec l’erreur de bonne foi et le non-recours aux droits. Un triple défi qui représente plusieurs milliards d’euros.
- "Sortir de l'approche uniquement déclarative", questions à Carole Grandjean, députée LREM de Meurthe et Moselle et corapporteure de la mission sur les fraudes sociales

PROTECTION DE L’ENFANCE

Webdocumentaire - Mauvaises filles : incorrigibles et rebelles
https://mauvaises-filles.fr/
L’ouvrage co-écrit par David Niget et Véronique Blanchard (éd. Textuel, 2016) fait l’objet d’une adaptation sous la forme d’une websérie documentaire.

Parole aux usagers : Consultation nationale des bénéficiaires de France terre d’asile. Que pensent les demandeurs d’asile, les bénéficiaires d’une protection internationale et les mineurs isolés étrangers des services proposés par France terre d’asile ? > Quels sont leurs besoins et leurs attentes, et comment y répondre
France terre d'asile, 2020, 52 p.
https://www.france-terre-asile.org/toutes-nos-publications/details/1/246-parole-aux-usagers-consultation-nationale-des-bénéficiaires-de-france-terre-d’asile.html

Ce projet de consultation des usagers, réalisé en 2018 par France terre d’asile, visait à nourrir la réflexion de notre association sur les besoins des usagers. Ce travail a été mené dans le but d’interroger nos pratiques à travers l’analyse des données recueillies et de les améliorer en proposant des solutions aux défis constatés.
Ce projet de consultation a été rendu possible grâce à la participation des différents publics accompagnés par France terre d’asile sur tout le territoire.
S’il s’agit d’une démarche interne à notre organisation, il nous a paru utile d’en produire une synthèse destinée à être partagée avec toute personne ou organisation intéressée par la thématique de l’accueil.
Cette consultation nationale s’articule autour de deux axes principaux :
> Que pensent les demandeurs d’asile, les bénéficiaires d’une protection internationale et les mineurs isolés étrangers des services proposés par France terre d’asile ?
> Quels sont leurs besoins et leurs attentes, et comment y répondre ?

PEGASE, 2020, consulté le 24/01/2020
https://www.programmepegase.fr/
Le programme de santé publique expérimental qui a pour objet d’améliorer la prise en charge en santé des jeunes enfants bénéficiant d’une mesure de protection de l’enfance (accueil collectif, famille d’accueil, suivi à domicile) dispose désormais d’un site Internet.

Démarche de consensus relative aux interventions de protection de l’enfance à domicile / GUEYDAN Geneviève, SEVERAC Nadège
Inspection générale des affaires sociales, 12/2019, 137 p.
http://www.igas.gouv.fr/IMG/pdf/2019-036R.pdf
A la demande de la ministre des solidarités et de la santé et du secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance, l’IGAS a été chargée de piloter la démarche de consensus relative aux interventions de protection de l’enfance à domicile.
Ces interventions visent, dans le cadre d’un mandat judicaire ou d’une décision administrative, à protéger l’enfant dans sa famille lorsqu’ont été identifiés des facteurs de risque ou de danger. Elles concernent de fait plus de la moitié des enfants protégés (170 000 mineurs et leurs familles) et sont de nature diverse : actions éducatives, prestations des techniciennes en intervention sociale et familiale, mesures judiciaires d’aide à la gestion budgétaire et familiale, accompagnement en économie sociale et familiale, accueil de jour ou encore « placement à domicile ».
La méthode originale mise en œuvre pour cette démarche de consensus a permis de nourrir la réflexion d’un comité d’experts, d’exploiter les travaux de recherche disponibles et de recueillir les observations concrètes de nombreux acteurs : responsables et professionnels de terrain, parents, jeunes concernés. Un débat public a réuni le 11 octobre 2019 plus de 300 participants.
A l’issue d’un diagnostic partagé, ce rapport formule une vingtaine de recommandations touchant à la fois à la production de connaissances, aux pratiques professionnelles, à l’intensification et à la diversification des interventions ainsi qu’aux questions de gouvernance.

Lutte contre les violences faites aux enfants : installation du comité de suivi stratégique 2020-2022
ash.tm.fr, 30/01/2020
Le comité de suivi stratégique du plan de lutte contre les violences faites aux enfants 2020-2022 a été installé mercredi 22 janvier par Adrien Taquet, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, chargé de la protection de l’enfance, à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant.

Protection de l’enfant - Délaissement parental : l’enfant d’abord
Actualités sociales hebdomadaires, 24/01/2020, n° 3143, p. 14-15
Le délaissement parental était au cœur de la journée de formation organisée le 14 janvier par l’Ecole de la protection de l’enfance et l’Action sociale. La non-reconnaissance juridique de ce désintérêt amplifie les souffrances de l’enfant et entraîne errances, placements provisoires répétés, et insécurité permanente. Sans compter l’épineuse question de l’autorité parentale.

Aide sociale à l'enfance - L’ADF et les associations réclament plus de moyens
Actualités sociales hebdomadaires, 24/01/2020, n° 3143, p. 11
Diffusé le 19 janvier dans l’émission Zone Interdite sur M6, le reportage « Mineurs en danger : enquête sur les scandaleuses défaillances de l’aide sociale à l’enfance (ASE) » est une nouvelle charge sur la protection des enfants placés. Il y a un an, une enquête similaire de France 3 avait conduit, quelques jours plus tard, à la nomination d’un secrétaire d’État chargé de la Protection de l’enfance, Adrien Taquet. Avant même la diffusion du documentaire, l’Assemblée des départements de France (ADF) a critiqué, le 17 janvier, « les méthodes de réalisation employées (caméra cachée notamment) », s’inscrivant en faux contre « la prétendue omerta des Départements ».
http://www.departements.fr/actualites/#
https://www.cnape.fr/ni-deni-ni-bashing-mais-une-necessite-a-agir-collectivement/

Les meilleurs choix possibles
Savoirs professionnels, allocation d’enfants et hiérarchies sociales dans l’adoption
ROUX Sébastien
laviedesidees.fr, 20/01/2020, n° 76
https://laviedesidees.fr/Les-meilleurs-choix-possible.html
Les candidats à la parentalité adoptive traversent une multitude d’épreuves institutionnelles pour voir leur projet aboutir. Or ce processus est aussi une sélection sociale qui restreint aux plus privilégiés – au nom de « l’intérêt supérieur des enfants » – l’accès à la famille.

Protection de l'enfant - Violences contre les enfants : les chiffres qui blessent
Actualités sociales hebdomadaires, 17/01/2020, n° 3142, p. 23
L'électrochoc provoqué ces dernières semaines par l'affaire Matzneff révèle une réalité : les violences faites aux enfants et le silence qui les entoure. État des lieux chiffré de la situation.
https://www.onpe.gouv.fr/

Françoise Dolto, à l’épreuve du doute
Monde (le), 17/01/2020, 26-27
La célèbre psychanalyste d’enfants n’a jamais défendu la pédophilie. En revanche, certains de ses propos exhumés mercredi 8 janvier par « Le Canard enchaîné » posent question : a-t-elle pu défendre les châtiments corporels et nier la réalité des viols incestueux ?

Le "projet pour l'enfant" encore en projet dans certains départements
Média social (Le), 16/01/2020
La programmation des actions à engager, pour chaque enfant protégé, n’est toujours pas réalisée dans plusieurs départements - treize ans après son instauration. Pourquoi les lois de 2007 et 2016 n’y sont-elles que partiellement appliquées ?

La parole de l'enfant [DOSSIER]
Enfance majuscule, 01/2020, n° 4, p. 33-66
Au sommaire :
- L'enjeu français
- A l'hôpital de la Source, une Unité Médico Judiciaire Pédiatrique singulière ?
- Un enfant peut-il consentir à une relation sexuelle avec un adulte ?
- A propos des ruptures de placements

Besoins de l'enfant, besoins de l'ado
Cahiers dynamiques (les), 2020, n° 76, 118 p.
Faut-il le rappeler, un jeune en difficulté, un mineur sous-main de justice, ou en danger, c’est d’abord et avant tout un enfant ou un adolescent…. avec des besoins propres à son âge, en interaction permanente avec sa ou ses problématique(s) spécifique(s). Aussi, comment identifier et définir les besoins des mineurs bénéficiaires d’une mesure de protection, comment élaborer une compensation personnalisée, au regard des effets cumulatifs d’une vulnérabilité particulière ? Quelles réponses apporter pour arriver à une prise en compte de ces besoins ? De quels moyens dispose-t-on ? Comment penser les temporalités, les articulations, les outils et les modalités de prise en charge ? Et, au-delà, tenter de comprendre comment les institutions peuvent soutenir les professionnel.le.s à être en cohérence avec l’article 1 de la loi relative à la protection de l’enfant de 2016 qui pose, notamment, cette notion des besoins fondamentaux.
https://www.cairn.info/revue-les-cahiers-dynamiques-2019-3.htm

Entre ruptures et recherches de liens, le rapport à la protection de l'enfance dans le parcours des jeunes en situation de précarité / GUEDO Sylvain
Cahiers de l'actif (les), 12/2019, n° 520-523, p. 297-326
La Sauvegarde de l'enfant à l'adulte 35 (SEA35), quel que soit son lieu d'exercice, est confrontée au phénomène de la rupture, dans le parcours des jeunes accompagnés au sein des différents dispositifs de prise en charge de l'aide sociale à l'enfance. Ces jeunes, qu'ils soient en fugue de leurs familles d'accueil, de leurs familles naturelles, ou qu'ils soient de jeunes adultes en errance dans l'espace public sont des jeunes bien repérés par la Prévention spécialisée. Cette dernière a pour première mission d'observer, d'analyser les besoins et les demandes des jeunes, en tenant compte de leurs espaces de vie pour élaborer une intervention éducative et les soutenir dans leur émancipation de leur pleine citoyenneté...

Répondre aux besoins des jeunes migrants
MSF et MNA / GUZNICKAK Bernard
Cahiers dynamiques (les), 2019, n° 76, 96-101
Nous sommes allés rencontrer Caroline Douay, coordinatrice des programmes de Médecins sans frontières (msf), en Île-de-France. C’est elle qui a mis en place le « centre d’accueil et d’orientation médical et administratif » qui se trouve à Pantin. Au-delà de la description de ce dispositif destiné aux jeunes migrants qui n’ont pas été reconnus mineurs par l’Aide sociale à l’enfance (ase), cet article permet de comprendre l’approche qu’a cette ong pour faire s’exprimer les besoins particuliers qui émergent dans certaines situations. Mais aussi comment les prendre en compte et… y répondre.

Aux portes de la rue : les sortants d'hôpitaux psychiatriques [DOSSIER]
FORS - recherche sociale, 10/2019, n° 228, p. 2-91
Au sommaire :
- Aux portes de la rue ou quand les institutions produisent de l'exclusion : les sortants d'hôpitaux psychiatriques
- Introduction
- La maladie mentale : une double peine pour les précaires et sans-domicile
- Une psychiatrie en crise, peu adaptée pour prendre en charge les plus précaires
- Entre secteurs médical et social, un manque de coordination et de solutions partagées
- Le logement d'abord, une opportunité pour inventer un modèle de soin et d'inclusion de la maladie mentale

PROTECTION DES MAJEURS

La protection des majeurs vulnérables / ANDRE Sophie
ASH éditions, 2020, 193 p.
Il existe de nombreuses mesures de protection juridique des majeurs. La France compte pas moins de 800 000 personnes concernées par l'une d'entre elles. Nombre qui devrait croître dans les années à venir du fait, notamment du vieillissement de la population.

TRAVAIL SOCIAL

Vulnérabilités, Les Cahiers de la justice,
Dalloz, Ecole nationale de la magistrature, n° 4, 12/2019, p. 563-654
Ce dossier présente un tableau des vulnérabilités telles qu’elles se présentent dans le champ du droit, qu’il s’agisse du deuil, de la maladie ou des accidents de la vie.
À l’appui d’exemples concrets, il explore la manière dont la pratique judiciaire s’efforce de développer l’écoute, l’accueil et l’accompagnement des personnes vulnérables.
https://www.dalloz-revues.fr/Les_cahiers_de_la_justice-cover-85144.htm

Guide d'appui aux interventions collectives du travail social en faveur du développement social / AVENEL Cyprien, MARTIN Cristelle
Haut conseil du travail social, 2019, 163 p.
https://www.lemediasocial.fr/hulkStatic/EL/ELI/2020/01/f368c5d1d-e972-4171-a689-
Ce guide d’appui offre aux intervenants sociaux de notre pays un outil non seulement utile, mais plus encore utilisable, pour mettre en œuvre sur le terrain des approches plus collectives dans une perspective de développement social. Il parvient à clarifier et à rendre concret le rôle que peuvent jouer les travailleurs sociaux comme acteurs du territoire, mobilisant la citoyenneté active et les partenariats innovants afin de faciliter l’accès aux droits fondamentaux des personnes exclues ou vulnérables et de favoriser leur autonomie dans la société.
Ce guide donne assurément du sens, des repères et des méthodes aux travailleurs sociaux. Mais il s’adresse plus largement à l’ensemble des acteurs du développement social : élus, associations, cadres et agents du secteur public, organismes de protection sociale et de l’économie sociale et solidaire, écoles de formation, managers et entreprises dans le cadre de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE), etc.

Lons-le-Saunier - Le CCAS forme ses agents à l'accueil des demandeurs d'asile.
Gazette sante social (la), 01/2020, n° 169, p. 46
Face à l'accueil de plus en plus important de réfugiés, le CCAS de Lons-le-Saunier a adapté la formation de ses agents. Pour notamment mieux prendre en compte le stress post-traumatique et les maladies infectieuses.

Les psychologues territoriaux et hospitaliers
Gazette sante social (la), 01/2020, n° 169, p.41
Si leur employeur peut être différent, les psychologues territoriaux comme hospitaliers exercent leurs fonctions dans des conditions similaires, qu'il s'agisse de leurs missions, de la structure de leur corps ou cadre d'emplois ou encore de leur rémunération.

Participation et changement en sociopsychanalyse : un dispositif institutionnel au service des "gens ordinaires" (d'une maison de retraite - EPHAD - aux "Gilets jaunes") PRADES Jean-Luc
Cahiers de l'actif (les), 12/2019, n° 520-523, p. 357-374
L'article propose une description du dispositif participatif, décrit comment le dispositif se met au service des usagers appelés résidents, aborde la question du changement dans ses dimensions théoriques, mais aussi méthodologique et technique... et dégage finalement quelques-unes des acquisitions de cette longue pratique professionnelle qui pourraient, peut-être, être généralisées, par exemple à des mouvements sociaux qui se déroulent actuellement sous nos yeux (Gilets jaunes) ...

Approche systémique du management et ingénierie de la prise de décision : vers la mise en œuvre d'un positionnement et d'une posture stratégiques des cadres de l'intervention sociale / ESTEVAN Erica
Cahiers de l'actif (les), 12/2019, n° 520-523, p. 327-354
Ces quinze dernières années, les secteurs social et médico-social ont connu de profondes mutations, qui les ont conduits à déconstruire leurs anciens schémas, pour s'ouvrir à de nouvelles configurations, avec une centralité affirmée - celle du bénéficiaire comme sujet de droits... L'enjeu est de taille pour les cadres de l'intervention sociale, puisqu'ils doivent être en capacité de construire des réponses innovantes et adaptables aux diverses situations rencontrées, tout en considérant les évolutions environnementales ; ce qui implique qu'ils développent un certain nombre de compétences en matière d'expertise, de diagnostic, de conduite de projets, d'apprentissage au changement, ainsi qu'une véritable ingénierie de la prise de décision...

Formation - Médico-social : un nouveau départ pour l'apprentissage ?
Actualités sociales hebdomadaires, 17/01/2020, n° 3142, p. 28-32
En 2019, plus de 458 000 jeunes ont suivi une formation dans un centre de formation des apprentis (CFA). Or le secteur médico-social n'en a attiré que 8 000. Pourtant, dans les prochaines années, les besoins de personnel seront particulièrement importants dans tous les métiers tournés vers l'aide à la personne et la rééducation. La réforme de l'apprentissage, portée par la loi du 5 septembre 2018 changera-t-elle la donne ?
- Ile de la Réunion : "Création d'un CFA "aide à la personne"

VIOLENCES

Rapport d’information fait au nom de la délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes, sur la proposition de loi n° 2478 visant à protéger les victimes de violences conjugales / LE PEIH Nicole
Assemblée nationale
Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes, 01/2020, 31 p.
http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/dossiers/protection_victimes_violences_conjugales
Le rapport présente la proposition de loi n° 2478 visant à protéger les victimes de violences conjugales présentée le 3 décembre 2019 à l'Assemblée nationale. Il formule quinze recommandations afin d'amplifier et d'adapter les dispositions de ce texte.

"Entre,elles", un lieu d'accueil et d'écoute
Lien social, 07/01/2020, n° 1264, p. 26-27
Depuis 2018, le samu social de l'Oise renforcé sa mission d'accueil, d'écoute, d'accompagnement et d'orientation des femmes victimes de toute forme de violence, avec ou sans leur(s) enfant(s), en embauchant des professionnelles formées à ces problématiques.

Lutte contre les violences faites aux enfants : installation du comité de suivi stratégique 2020-2022
ash.tm.fr, 30/01/2020
Le comité de suivi stratégique du plan de lutte contre les violences faites aux enfants 2020-2022 a été installé mercredi 22 janvier par Adrien Taquet, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, chargé de la protection de l’enfance, à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant.

Violences conjugales : quid des 1000 places d’hébergement supplémentaires ?
ash.tm.fr, 20/01/2020
Le 16 janvier, des membres du Sénat ont interrogé le gouvernement sur le financement des places d’hébergement supplémentaires à destination des victimes de violences conjugales.

Violences conjugales : les HLM aux avant-postes [dossier]
Actualités habitat, 15/01/2020, n° 1114, p. 17-23
La loi visant à agir contre les violences au sein de la famille a été publiée le 29 décembre 2019. Dans ce contexte, le mouvement Hlm approfondit sa mobilisation et s'engage à accompagner 500 femmes sur trois ans, comme le prévoit la convention signée en septembre avec le ministère de la Ville et du Logement, la Fédération nationale solidarité femmes et l'Afpols. Une campagne de promotion du 3919 est également en cours de déploiement dans les loges et les halls d'immeubles. Cet engagement se traduit par différents leviers d'action : sensibilisation et formation des équipes au repérage des situations critiques et à l'orientation des femmes, développement d'une offre de logements pérennes ou provisoires et de places d'hébergement d'urgence en lien avec les associations spécialisées, mise en place d'une politique d'attribution, accompagnement des femmes victimes tout au long de leur relogement. Ce dossier propose des exemples d'initiatives développées sur le terrain.

Sortir de la honte / THIBAUT Carole
Nectart, 01/2020, n° 10, p. 104-111
Le viol et les agressions sexuelles n'épargnent pas loin s'en faut, le monde culturel, encore largement gouverné, sur ces sujets, par la loi du silence.
Se vivant et étant regardé comme hors du commun, celui-ci partage pourtant les visions les plus rétrogrades et destructrices qui circulent dans la société française.

ACQUISITIONS

Les migrations au-delà des fantasmes / BOUBTANE Ekrame, DUMITRU Speranta, FLIPO Aurore, GUBERT Flore, GUIRAUDON Virginie, MADAULE Stéphane, RODIER Claire, WIHTOL DE WENDEN Catherine
Alternatives économiques, 10/2019, 96 p.
L'actuel locataire de l'Elysée croit pouvoir détourner l'attention des questions économiques et sociales en proposant un débat sur l'immigration. Un de plus, aussi délétère que nauséabond. Les responsables politiques tentent de nous alarmer. "Il peut y avoir des abus d'utilisation de l'aide médicale d'Etat, par exemple pour financer des prothèses mammaires" ; la France "est en train de devenir le premier pays européen de demandes d'asile".
Il faut savoir raison garder : l'aide médicale d'Etat, destinée aux étrangers en situation irrégulière sous condition de ressources, ne représente, avec ses 935 millions d'euros prévus en 2020, que 0,45 % de l'objectif national des dépenses d'assurance maladie. Quant à la demande d'asile en France, il faut au moins la ramener au nombre d'habitants. A ce compte, l'Hexagone redescend au onzième rang des pays européens.
Sur ces questions, les chercheuses et chercheurs ont des choses à nous dire. Leur travail nous permet de déconstruire les nombreux fantasmes attachés aux migrations. Il consiste à analyser les données, à recueillir les paroles, bref, à cerner et comprendre une réalité. Las, les dirigeants politiques ne les écoutent pas. En attendant, qui pourra un jour faire le compte des milliers d'heures passées par les migrants à tuer le temps, à attendre sur un trottoir, dans un foyer, un rendez-vous ? De l'ingéniosité qu'ils déploient pour trouver une case dans laquelle rentrer, quand les catégories administratives sont si loin de la réalité ? Qui fera un jour le compte de tout ce gâchis ? Céline Monzon.

Se former aux métiers du travail social : Etudes de textes et concepts sociologiques - Questions liées aux situations de travail / BERNET Olivier, SICOT François, TOUHAMI Slimane
Seli Arslan (Éditions), 2019, 228 p.
Ce livre répond à la demande née de la refonte des référentiels de formation, accentuant la réflexivité sur l'action. Propose des études de textes sociologiques portant sur les concepts et situations à étudier en formation et des questions d'entraînement. Ce livre s'inscrit dans la réponse aux nouveaux besoins pédagogiques nés de la refonte des référentiels de formation de cinq métiers du travail social (assistant de service social, éducateur spécialisé, éducateur technique spécialisé, éducateur de jeunes enfants, conseiller en économie sociale et familiale).
Les professionnels doivent être formés à la réflexivité sur l'action, au sens des politiques publiques, à la conduite de projets de développement social et sensibilisés aux évolutions de la société. Dans cet objectif, les auteurs proposent un recueil d'extraits de textes issus du champ de la sociologie. Cette discipline se donne pour objet de rompre avec les prénotions et de comprendre le social, qu'il s'agisse, entre autres, des pratiques sociales ou des modes de vie des individus.
En lien avec les exigences des nouveaux référentiels, les textes ont été regroupés en grands thèmes : la connaissance de la société contemporaine, celle des publics, les politiques publiques et sociales, les pratiques professionnelles, le fonctionnement des organisations, la méthodologie et la démarche de recherche. Les études citées se penchent sur les concepts et situations devant être traités durant la formation (représentations sociales, parentalité, handicap, délinquance, immigration, conduites à risque, projet, évaluation, etc.).
Un index permet au lecteur un accès aisé aux définitions données dans l'ouvrage. Pour faciliter les apprentissages théoriques et pratiques, les extraits sont suivis de questions de compréhension des textes et de questions en lien avec les situations de travail. Il s'agit ainsi d'aiguiser la réflexion individuelle et en groupe de formation, ainsi que les réflexes en stage. Cet ouvrage bénéficiera autant aux formateurs en travail social, disposant ainsi d'un support pédagogique, qu'aux étudiants qui y trouveront des repères.
Il répond à l'objectif de l'universitarisation de la formation et de la professionnalisation. Pouvoir mobiliser des savoirs en contexte est essentiel, mais il importe aussi de renforcer les dispositions à agir en vertu de certaines valeurs, au service des personnes accueillies et accompagnées.

Philosophie de la précarité : Sortir de l'impuissance / OTT Laurent
Chronique sociale, 2019, 167 p.
La précarité s'est insinuée petit à petit à tous les étages de la société. Souvent réduite à la visibilité progressive de groupes de population cumulant des situations d'extrême pauvreté et des difficultés administratives, sociales et personnelles, la précarité n'en affecte pas moins l'ensemble du corps social. Le phénomène concerne également les acteurs socioéducatifs eux-mêmes, ainsi que les institutions dans lesquelles ils travaillent.
Objet de préoccupation inévitable, la précarité n'est pour autant que rarement pensée et comprise pour ce qu'elle est : un changement radical du fonctionnement et de la nature de la société, comme de la place des institutions, ainsi que des besoins des publics. Le but de cet ouvrage est de permettre au lecteur d'appréhender au mieux ce que la précarité est en réalité. Le texte s'appuie sur une synthèse des connaissances sur le sujet, mais surtout sur les caractéristiques observables des phénomènes de "précarité" et de "précarisation".
Les idées, les observations et les réflexions sont adossées aux difficultés des pratiques actuelles en matière d'intervention socioéducative, sanitaire et sociale, dans l'enseignement ou dans le secteur de l'éducation populaire. L'ensemble de l'ouvrage se réfère à une solide connaissance du fonctionnement des institutions, équipes et structures en ces domaines, et donne de nombreux exemples concrets des difficultés observables.
Cet ouvrage relève les pistes d'évolutions et d'actions qui ne sont pas seulement possibles, mais sans doute nécessaires et urgentes.

Les premières années de Bébé : Son bien-être et ses compétences jour après jour / APPELL Geneviève, SCHEURER Elisabeth, SIMON BOGAERS Nicole
Eres, 2019, 280 p.
Geneviève Appell. Elle a souhaité transmettre aux parents d'aujourd'hui tout ce que les nombreux enfants qu'elle a rencontrés lui ont appris. A 94 ans, elle reste toujours un adulte émerveillé par la manière dont chaque enfant développe ses capacités pour peu qu'il soit accompagné par des adultes attentifs dans un environnement à la fois riche et sécurisant. Elle décrit minutieusement un soin donné au bébé, qui n'a rien d'exotique, qui reste proche de nos manières d'être et de faire habituelles mais qui s'en différencie par des détails parfois minimes mais porteurs d'effets importants car ils changent le positionnement de l'adulte à l'égard de l'enfant, même nouveau-né.
Un soin, réfléchi et empathique, qui laisse libre cours à la compétence de l'enfant, toujours en évolution et qui va s'élargissant et s'intensifiant. Un soin qui le comprend, lui, le bébé, et qui respecte le besoin qu'il a d'exercer cette compétence.

Donner du sens aux projets personnalisés dans le secteur social et médico-social / GERET Olivier
ESF, 2019, 153 p.
La diversification et la continuité des parcours, la réponse personnalisée aux besoins spécifiques de chacun, le développement de solutions alternatives à l'entrée en institution et le maintien de la personne dans son milieu de vie habituel sont autant de défis pour les établissements et services sociaux et médico-sociaux. La transformation de l'offre nécessite l'amplification de la création de dispositifs transversaux offrant des prestations externalisées ainsi que la diversification des modes de fonctionnement des structures et d'accompagnement des usagers.
Ce processus de changement n'est pas sans bouleverser les pratiques des équipes et il est nécessaire de pouvoir donner du sens aux actions des professionnels dans un environnement en profonde mutation. Dans cette perspective, ce guide propose aux cadres et dirigeants de s'appuyer sur le projet personnalisé de l'usager comme levier privilégié du management de l'évolution des pratiques professionnelles.
Etayé de nombreux exemples de terrain, il contribue à : - Favoriser l'appropriation des nouveaux modèles d'accompagnement - Soutenir l'élaboration d'une démarche éthique fondée sur la promotion des droits et de l'autonomie des personnes - Garantir pertinence et la cohérence des interventions tout au long de l'accompagnement - Responsabiliser les professionnels à travers l'animation d'une équipe projet et l'implication de tous les acteurs

Les éducateurs face à la radicalisation : le cas de la prévention spécialisée / BOUSETA Hanane
Harmattan (L'), 2019, 236 p.
Cet ouvrage tente de chasser le mythe de la radicalisation en s'appuyant à la fois sur un travail théorique et sur le terrain de la prévention spécialisée. L'auteure s'appuie sur son itinéraire de vie comme point de départ qui, si l'on se réfère à la grille de lecture actuelle construite par les services de renseignement et de sécurité, indique qu'elle est une ancienne radicalisée. Cette découverte tout à fait surprenante, pour cette éducatrice en prévention spécialisée, l'amène à se questionner et à interroger cette notion de radicalisation au prisme des sciences humaines qu'elle nommera phénomène dit de radicalisation. Elle examine, à travers lui, les pratiques des acteurs de la prévention spécialisée qui entrent parfois en contradiction avec soixante-dix ans d'histoire et de lutte pour préserver leurs spécificités.

Vulnérables ou dangereux ? Une anthropologie du souci des adolescents difficiles / GANSEL Yannis
ENS éditions, 2019, 220 p.
De l'avènement du handicap psychique aux réformes de la justice des mineurs, une série de mutations institutionnelles dans le champ des déviances juvéniles se précipitent au cours des années 2000. Ces changements multiples et rapides convergent tous vers une souffrance des institutions et le sentiment d'un déclin. Mais elles portent également vers des transformations et des formes de créativité : apparition des Maisons des adolescents, des instituts thérapeutiques éducatifs et pédagogiques ou encore de nouvelles prises en charge éducatives à domicile.
C'est sur cette toile de fond qu'apparaît le problème sans cesse renouvelé des "adolescents difficiles", population tout à la fois marginale et interstitielle de jeunes qui, ne rentrant ni dans les cases de l'éducatif ni dans celles du psychiatrique, "se font rejeter de partout". De programmes politiques en actions institutionnelles spécifiques, ils sont devenus l'objet d'un souci public et d'un savoir clinique.
Dans quelles conditions historiques et sociales l'expertise clinique en est-elle venue à donner forme à ce problème ? Comment les acteurs de terrains qui ont en la charge l'éprouvent-ils ? Quelles pratiques développent-ils pour y répondre ? A partir d'une recherche documentaire dans près de 50 années d'archives institutionnelles et académiques ainsi que d'une enquête ethnographique de longue durée dans un réseau interprofessionnel, cet ouvrage apporte une contribution à l'anthropologie de la santé mentale en France.
Il rend compte de l'expérience concrète de ce souci des adolescents et la resitue dans la perspective du trouble professionnel, aux confins de la dangerosité et de la vulnérabilité, des pratiques de soin et de contrainte. L'ouvrage vise en premier lieu un public large de professionnels en quête d'outils de réflexivité sur leur pratique. Il s'adresse également aux étudiants de ces filières, dont la formation inclue de tels outils dans les modules de sciences humaines et sociales.
En second lieu, l'ouvrage se destine à un public académique travaillant spécifiquement sur son champ d'encrage disciplinaire.

S'engager dans la coopération sociale et médico-sociale / COCQUEBERT Laurent
ESF, 2019, 124 p.
Coopération : c’est aujourd’hui l’un des leviers principaux à disposition des établissements et services sociaux et médico-sociaux (ESSMS) pour améliorer le service rendu à leurs usagers et répondre à un niveau d’exigence croissant dans un environnement de plus en plus complexe et changeant. Or, faire coopérer des entités hétérogènes (un foyer pour adultes handicapés et une maison de retraite médicalisée par exemple) dont les intérêts peuvent être divergents ne se décrète pas. Pour sécuriser au maximum les démarches et en garantir l’efficacité, les partenaires doivent nouer des relations de confiance entre eux et maîtriser les outils à leur disposition. Quelles différences entre un groupement de coopération sociale ou médico-sociale (GCSMS) et un groupement d’employeurs ? Pourquoi envisager une fusion ? Quelles sont les étapes incontournables au projet ? Autant de questions auxquelles répond cet ouvrage. Assorti de nombreux exemples, il propose :
– une analyse pratique des différentes formes de rapprochement possibles
– des conseils éclairés pour choisir l’opération la plus adaptée à son projet
– une démarche structurée autour d’étapes clés.

Cette Lettre d’Information Documentaire est réalisée par le réseau des documentalistes du CNFPT
Certains articles ne sont accessibles en ligne que sur abonnement.

Tags:
Créé par Doc CnfptDoc le 03 février 2020
    
© 2018 CNFPT