DELINQUANCE

Centre éducatif fermé - Pour un ado, la chance de prendre une autre voie
Actualités sociales hebdomadaires, 06/03/2020, n° 3150, p. 30-34
Alternative à l’incarcération, les centres éducatifs fermés, ou CEF, s’appuient sur un projet éducatif renforcé. Il doit permettre aux mineurs de sortir de leur parcours de délinquance. Régulièrement caricaturé, le dispositif affiche toutefois quelques belles réussites, à l’instar du CEF Nouvel Horizon du Vigeant, à cinquante minutes de Poitiers.

Les points aveugles de deux ouvrages à succès - Fausses évidences sur djihadisme / BONELLI Laurent, CARRIE Fabien
Monde diplomatique (le), 03/2020, n° 792, p. 19
Le président Emmanuel Macron a mis en garde, le 18 février, contre le « séparatisme islamiste » qui menacerait des cités françaises. Il prétend y remédier en réduisant le nombre d’imams étrangers et en réglementant plus rigoureusement l’apprentissage de l’arabe. La crainte de l’intégrisme musulman et de ses liens supposés avec le djihadisme continue d’alimenter les polémiques.

DISCRIMINATIONS

L'ANACT sensibilise au sexisme via un serious Game
Entreprise et carrières, 24/02/2020, n° 1469, p. 7
C’est un jeu de sensibilisation pour apprendre à démasquer les différentes facettes du sexisme et savoir identifier les composantes possibles du sexisme dans les situations de travail au quotidien. Il facilite une prise de conscience du sujet et constitue ainsi la première étape d’une politique de prévention. Ce jeu a été conçu suite aux investigations menées auprès de salariés et manageurs de différents services d’une organisation
https://www.anact.fr/sexisme-sans-facon

Travail social- Rozenn Moro : l’égalité femmes-hommes à la loupe
Gazette sante social (la), 02/2020, n° 170, p. 38-39
http://www.gazette-sante-social.fr/58261/rozenn-moro%e2%80%85-legalite-femmes-hommes-a-la-loupe
Rozenn Moro est formatrice et animatrice autour de la prise de conscience des inégalités femmes-hommes et de leur réduction. Elle intervient notamment dans les crèches, les collèges, les Sdis. Elle souhaite désormais axer son travail sur les violences masculines dans le couple.
https://www.binocle.org/formatrice-egalite/

ENFANCE ET FAMILLE

Assistantes maternelles : pas de vaccins obligatoires en période de stage
Média social (Le), 09/03/2020, 3 p
Selon le Conseil d'État, la ministre de la Santé ne pouvait pas contraindre les aspirantes assistantes maternelles à se soumettre à des vaccins non obligatoires pour effectuer un stage dans le cadre de leur formation.
Conseil d'État, 1ère chambre, 04/03/2020, 426633, Inédit au recueil Lebon

Le soutien à la parentalité cherche sa lisibilité
Gazette sante social (la), 02/2020, n° 170, p. 15-22
Dominique Bertinotti avait fait son ''Tour des parents'' en 2013, et réaffirmé l’importance d’une politique publique de soutien à la parentalité encore peu structurée. Adrien Taquet, secrétaire d’État à la protection de l’enfance, entame, lui, un tour de France des ''1 000 parents pour penser les 1 000 premiers jours''. Adossé à un comité d’experts présidé par Boris Cyrulnik, ses conclusions, connues en avril 2020, devraient permettre de dessiner les contours d’une politique publique plus claire et lisible. Le plus difficile sera sans doute de concilier deux approches entre ceux qui craignent une individualisation trop poussée du soutien parental et ceux qui s’appuient sur les avancées des neurosciences pour prôner une éducation positive et bienveillante.
- Gennevilliers : le relais parental offre un lieu de vie au quotidien
- Haute-Savoie : le Reaap organise la participation
- Points de vue : Comment renforcer le soutien à la parentalité ? Gérard Neyrand, sociologue et Rebecca Shankland, maître de conférences en psychologie positive à l'Université Grenoble Alpes.
- Au Royaume-Uni, la faillite des "agences de l'enfant"

Les infirmières puéricultrices habilitées à réaliser les bilans de santé en PMI
Métiers de la petite enfance, 02/2020, n° 278, p. 5
Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour l'année 2020, adopté en décembre dernier, confères aux structures de la PMI la possibilité de mettre en place des protocoles de coopération entre professionnels de santé. Ce texte va donc autoriser la mise en place d'un protocole de coopération national entre médecins et infirmiers puériculteurs diplômés d’Etat (IPDE) des services départementaux de PMI, notamment dans le cadre du bilan de santé des enfants de 3-4 ans.
https://www.anpde.asso.fr/actu/2019/11/6/comuniqu-de-presse-projet-de-loi-de-financement-de-la-scurit-sociale-2020-plfss-un-premier-pas-vers-une-cotation-des-actes-des-puricultrices

1000 parents pour penser les 1 000 jours
Métiers de la petite enfance, 02/2020, n° 278, p. 4
Une consultation destinée aux parents de jeunes enfants et futures parents est disponible en ligne. Elle s'inscrit dans la mise en œuvre du "parcours 1000 jours" de soutien à la parentalité.
https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/reinventer-l-accompagnement-des-parents-durant-les-1000-premiers-jours-de-leur

Entre difficulté de recrutement et stabilité des équipes / BROWET Emilie
Métiers de la petite enfance, 02/2020, n° 278, p. 31-34
Le recrutement et la pérennisation de professionnels se révèlent des enjeux majeurs pour les établissements d'accueil de jeunes enfants. Garder une équipe stable devient un défi sur le terrain, comment favoriser les recrutements et fidéliser les personnels ?

Les crèches hospitalières [DOSSIER] / MONELLO HOUSSIN Silvana
Métiers de la petite enfance, 02/2020, n° 278, p. 13-30
Au sommaire :
- De nouveaux besoins, de nouveaux projets
- Les crèches hospitalières : vestiges en mutation ?
- Un savoir professionnel parental encombrant
- Des lieux d'innovation sociale et pédagogique
- Le rôle pivot des éducatrices de jeunes enfants

Soutenir et accompagner la paternité / BOITEAU Caroline, JUNIER Héloïse, DEVOUCHE Emmanuel
Métiers de la petite enfance, 02/2020, n° 278, p. 8-11
Le père d'aujourd'hui est de plus en plus impliqué auprès de son enfant et de plus en plus précocement. S'il le souhaite, il peut être présent lors des échographies, de la préparation à l'accouchement et de l'accouchement de sa conjointe. Cette mutation de la paternité s'accompagne d'une meilleure reconnaissance de son importance auprès de son bébé.

Pédopsychiatrie de secteur - Etat des liens [DOSSIER]
Cahiers de l'enfance et de l'adolescence (les), 02/2020, n° 2, p 11-150
Ce numéro vient illustrer les préoccupations des équipes de pédopsychiatrie de leurs partenaires d'un département de banlieue, la Seine-Saint-Denis. Il prend appui sur les Journées de juin 2019 à l'API (Association des Pédopsychiatries d'Inter secteur), pour inscrire ce "manifeste de la pédopsychiatrie", dirait Roger Teboul, président de l'époque, dans une réflexion complexifiée et remaniée par le travail d'écriture.

ETABLISSEMENT SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL

Préparation au risque épidémique Covid-19 - Établissements de santé Médecine de ville Établissements médico-sociaux
Ministère des affaires sociales et de la santé, 27/02/2020, 42 p
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/guide_methodologique_covid-19-2.pdf
Le ministère des Solidarités et de la Santé a réédité un guide méthodologique de "Préparation au risque épidémique Covid-19" destiné aux établissements de santé, médico-sociaux et aux médecins de ville afin de permettre aux différents acteurs du système de santé de se préparer.
Dans le contexte de l’alerte internationale relative aux infections respiratoires liées au nouveau Coronavirus"SARS-CoV-2", le ministère des Solidarités et de la Santé a mobilisé le système de santé afin de faire face à cette épidémie pour notamment assurer la détection et la prise en charge des patients « cas possibles" et «cas confirmés". Cette mobilisation repose sur le plan ORSAN REB élaboré et mis en œuvre dans chaque région par l’agence régionale de santé.
Le ministère a également réédité un guide méthodologique à destination des professionnels de santé, établissements de santé et établissements médico-sociaux. Il a pour objectif d’accompagner les acteurs du système de santé dans leur démarche locale pour se préparer à la prise en charge de patient classé cas"suspect","possible" et « confirmé" du nouveau Coronavirus : SARS-CoV-2.

IMMIGRATION

Migrations : en parler autrement ? – La grande table idées
France culture, 18/02/2020
https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-idees/migrations-en-parler-autrement
François Héran, sociologue, anthropologue et professeur au Collège de France, vient d'être nommé en janvier à la présidence du conseil d’orientation du Musée national de l’histoire de l’immigration. Pour lui, il ne faut pas être "pour ou contre" l'immigration, mais "faire avec".

Migrations et santé - Dossier documentaire / DEFAUT Marion
Agence régionale de santé Bourgogne
IREPS Bourgogne Franche-Comté, 02/2020, 48 p.
https://www.respects73.fr/wp-content/uploads/2020/02/md-dossier_doc_migrants-vdef.pdf
Ce dossier est inspiré de la bibliographie Migrants et Santé, réalisée en 2017 pour l’Université d’été francophone en santé publique par Anne Sizaret. Il présente une sélection de références dans thématique de la santé des personnes migrantes. Il ne prétend pas à l’exhaustivité et répond à un souci d’accessibilité des documents cités.  Il est structuré en huit parties. D’abord il propose des définitions sourcées de concepts importants entrant dans notre problématique, puis un cadrage démographique et sociologique sur les questions migratoires. Il étudie ensuite la spécificité du public migrant dans le prisme de la santé, s’attache à la problématique de l’accès aux soins, et réunit des récits et programmes d’actions. Il présente également plusieurs outils pour agir, des lieux ressources incontournables, et, pour finir des références complémentaires de bibliographies.

L'immigration en France : situation sanitaire et sociale
Académie nationale de médecine, 02/2020, 40 p.
http://www.academie-medecine.fr/limmigration-en-france-situation-sanitaire-et-sociale/
La situation sanitaire et sociale des demandeurs d’asile et des migrants en général est insuffisamment documentée en France, notamment en ce qui concerne les femmes enceintes, les enfants et les mineurs non accompagnés. Les personnes auditionnées ont conforté l’attention de l’Académie sur le retentissement sanitaire et social des souffrances traversées dans le pays d’origine, du déracinement tout au long du parcours migratoire, ainsi que sur les questions sanitaires et éthiques relatives à l’accueil sur le territoire français. Les problèmes de santé mentale figurent au premier plan des motifs de consultation. L’Académie formule huit recommandations à l’attention des pouvoirs publics.

Clinique de la migration : apports de l'interculturel [DOSSIER]
Journal des psychologues (le), 03/2020, n° 375, p. 14-51
Au sommaire :
- Psychologie et migration : quel accompagnement pour les migrants et leur famille
- La psychologie clinique interculturelle : création, obstacles, développements
- Approche transculturelle de la famille et de la parentalité
- L'approche systémique interculturelle : le migrant est le "bien-venu"
- Le soutien à la parentalité au sein d'un CADA : de la réassurance à la reliaison
- Prise en charge spécifique des femmes migrantes à la maison d'Ella
- L'adolescent, sa famille et le contexte de l'immigration : un accompagnement en interculturalité
- Soutenir l'interprétariat dans la rencontre et l'accompagnement des personnes migrantes
- Bibliographie

Asile - Quel bilan pour la loi « Collomb » ?
Actualités sociales hebdomadaires, 28/02/2020, n° 3149, p. 18-19
Contrôle accru des situations administratives, dégradation des conditions de rétention, multiplication des éloignements… La loi du 10 septembre 2018, dite loi « Collomb », a durement réformé le droit d’asile. A l’occasion d’une réunion de l’Observatoire de l’enfermement des étrangers, des associations et travailleurs sociaux ont alerté, le 24 février, sur ses effets déjà manifestes.

Les routes des réfugiés vers l’Europe / WIHTOL DE WENDEN Catherine
Hommes & migrations, 2020, n° 1328, p. 11-15
Les années 2010 sont marquées par d’importants mouvements migratoires en Méditerranée, du Proche-Orient au Maghreb, de l’Afrique subsaharienne vers l’Europe. Certains pays européens ont choisi de fermer leurs frontières devant ces personnes en demande de refuge, révélant la crise de l’accueil qui se joue en Europe. Parmi les voisins de l’Union européenne, et en raison des accords diplomatiques et financiers conclus avec elle, la Turquie continuer de filtrer les flux migratoires qui la traversent.

INSERTION

Coach d'insertion par le sport : un éducateur sportif et un guide vers l'employabilité
Gazette des communes, des départements, des régions (la), 02/03/2020, n° 2504, p. 30
https://www.lagazettedescommunes.com/664879/un-educateur-sportif-et-un-guide-vers-lemployabilite/
Cohésion, détermination et solidarité sont autant de compétences transmises par les coachs d'insertion par le sport, un métier émergent.
https://educationparlesport.com/

JEUNES

Vers l'autonomie des jeunes
Quart monde, 03/2020, n° 253, p. 3-44
Les chemins d’émancipation des jeunes sont souvent complexes et problématiques. En France, où un jeune sur cinq vit en dessous du seuil de pauvreté, la jeunesse reste un angle mort des politiques publiques. Celles-ci diffèrent selon les États européens et produisent des effets plus ou moins structurants. Anciens Mineurs non accompagnés, ou jeunes pris en charge par l’Aide sociale à l’enfance galèrent pour trouver une insertion sociale et professionnelle, soutenus dans le meilleur des cas par des réseaux attentifs à leur recherche d'écoute et de participation collective. Partout dans le monde, les jeunes réclament que soient reconnus leurs efforts et leur combat quotidien vers l’autonomisation
https://www.revue-quartmonde.org/8420

Scolarité en milieu rural : la différenciation pour tracer un chemin d'avenir ?
Localtis.info, 28/02/2020
https://www.banquedesterritoires.fr/scolarite-en-milieu-rural-la-differenciation-pour-tracer-un-chemin-davenir
Un colloque consacré à la différenciation territoriale scolaire a mis en exergue les difficultés de la jeunesse rurale à se réaliser pleinement. La réforme de l'éducation prioritaire mais aussi le futur projet de loi 3D pourraient permettre de construire des politiques spécifiques.

Des absences au décrochage scolaire ? / CHAMBRY Jean, LAURU Didier, STAVROULAKIS Sophie
Enfances & psy, 2020, n° 84, p. 13-123
Depuis plusieurs années, des élèves quittent le système scolaire sans avoir été au bout de leur projet. Le terme de décrochage scolaire a été défini par l’Éducation nationale pour rassembler toutes ces situations. Pour autant, les facteurs qui ont contribué à ces parcours sont multiples, complexes, relevant du champ de la santé, en particulier mentale, du champ psychologique, éducatif, pédagogique, sociétal... Des termes médicaux sont apparus comme celui de la phobie scolaire ou encore refus scolaire anxieux, impropres à rendre compte des situations cliniques que nous voyons en consultation. Des dispositifs de prise en charge plus ou moins créatifs ont été proposés avec des résultats qui restent modestes. Les parents sont souvent très démunis comme un grand nombre de professionnels de l’enfance. Aussi ce phénomène, dont le retentissement est important dans la vie de l’enfant et de sa famille, doit bénéficier d’une approche systémique pluridisciplinaire rigoureuse afin de mettre en place les stratégies les plus adaptées.
https://www.cairn.info/revue-enfances-et-psy-2020-1.htm?contenu=presentation

PAUVRETE - LUTTE CONTRE LES EXCLUSIONS

L'illectronisme : ceux qui ne s'y font pas - Les pieds sur terre
France culture, 05/03/2020
https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/les-pieds-
Ils ne savent pas utiliser un ordinateur ni une connexion internet. Ils sont donc en grande difficulté pour accomplir la plupart des tâches administratives comme remplir une déclaration d’impôts, déclarer un sinistre à l’assurance ou contacter un service après-vente. Ils racontent leur quotidien.

Esther Duflo «La peur de rendre les pauvres paresseux existe depuis toujours»
Libération, 13/03/2020, n° 377, p. 22-23
Prix Nobel 2019, l’économiste démontre qu’aider les plus démunis les incite à travailler davantage et non à sombrer dans l’oisiveté. Avec son mari, l’économiste indien Abhijit V. Banerjee, elle teste différents scénarios de politique sociale directement sur le terrain. Démonstration dans son dernier livre, « Economie utile pour des temps difficiles », qui paraît ce jeudi.

Transports et territoires - Inégaux face à la mobilité
Actualités sociales hebdomadaires, 06/03/2020, n° 3150, p. 24-27
La mobilité inclusive est-elle un mirage ? Dans les territoires périurbains, ruraux et certains quartiers prioritaires, les populations socialement les plus fragiles rencontrent encore de nombreux freins économiques, matériels, sociaux, psychosociaux, organisationnels et géographiques pour accéder à la mobilité au quotidien. La nouvelle loi d’orientation des mobilités changera-t-elle la donne ?
- Loi d’orientation des mobilités / La mobilité solidaire en faveur des Plus vulnérables
- Valérie Dreyfuss, déléguée générale du Laboratoire de la mobilité inclusive (LMI) / « La mobilité devient le dégât collatéral des politiques publiques »
https://www.wimoov.org/
https://www.mobiliteinclusive.com/
https://www.lecese.fr/travaux-publies/travail-emploi-et-mobilites

La Seine-Saint-Denis se mobilise contre la précarité énergétique
Echos (les), 04/03/2020, Cahier Entreprises et collectivités p. 2
https://www.lesechos.fr/pme-regions/ile-de-france/la-seine-saint-denis-se-mobilise-contre-la-precarite-energetique-1181472
Le département va distribuer 80.000 kits d'économiseurs d'eau aux particuliers d'ici quatre ans, moyennant 2 millions d'euros d'investissement. La précarité énergétique et hydrique est une réalité pour de nombreux ménages de Seine-Saint-Denis.

Handicap et pauvreté : il y a urgence sociale / ROCHON Alain
Actualités sociales hebdomadaires, 28/02/2020, n° 3149, p. 36-37
Deux millions de personnes en situation de handicap ou atteintes de maladies invalidantes vivent sous le seuil de pauvreté. Lorsqu’elles peuvent travailler, elles sont victimes d’une discrimination massive. Le président d’APF France handicap, Alain Rochon, souhaite une prise en compte spécifique de ces personnes par les pouvoirs publics. Il appelle à une mobilisation nationale le 5 mars prochain et à la création d’un revenu individuel d’existence.

Paris - Une bagagerie pour les sans-abri
Gazette sante social (la), 02/2020, n° 170, p. 47
Depuis décembre 2018, les personnes sans domicile fixe disposent, au cœur du 19ème arrondissement, d'un local sécurisé pour leurs affaires. Un outil supplémentaire pour permettre aux travailleurs sociaux d'avancer sur leur projet de vie.
http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-une-bagagerie-ou-les-sans-abri-peuvent-se-delester-et-souffler-01-01-2019-7979355.php

A Pau, la solitude n'a plus droit de cité
Gazette sante social (la), 02/2020, n° 170, p. 43-45
Mi-mars 2019, Pau (Pyrénées-Atlantiques) a été la première ville en France à lancer un Plan anti-solitude. Objectif : lutter contre l’isolement, qui frappe tous les âges et toutes les conditions sociales. Ce plan s’articule autour de douze actions, touchant tant à l’action sociale qu’à la culture ou à la mobilité, auxquelles s’ajoutent quatre leviers de coordination et de structuration
http://solutions.silvereco.fr/produit/solidar-it/

"Tous autonomes et vulnérables à la fois"
Etat des lieux des publics fragiles / CREDOC, BERHUET Solen, CROUTTE Patricia, DE BARTHES Jeanne, HOIBIAN Sandra
Cahiers de recherche (les), 12/2019, n° 348, 133
https://www.respects73.fr/tous-autonomes-et-vulnerables-a-la-fois
Du handicap à la pauvreté, de la précarité professionnelle à la relégation territoriale, une étude du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc), publié en février 2020, dresse un état des lieux des différentes fragilités. Deux Français sur trois souffrent d’au moins une source de vulnérabilité.
Dans un contexte de revendications et de mouvements sociaux (Gilets jaunes, réforme des retraites), l’étude du Crédoc « Tous autonomes et vulnérables à la fois » – État des lieux des publics fragiles, mesure les difficultés vécues par la population française.

PERSONNES AGEES

Hébergement temporaire en établissement pour les personnes âgées. Les enjeux de l’accompagnement, entre demande émergente et contraintes de fonctionnement / BEAUVALLET Mathilde, PERROT DESSAUX Charlotte, DEMOUSTIER Séverine
Creai Centre-Val de Loire, Agence Régionale de Sante Centre -Val de Loire, 2019, 136 p.
https://www.creaicentre.org/images/pdf/etudes_realisees/CREAI_Rapport_Hébergement_temporaire_des_personnes_âgées.pdf
D’après les éléments recueillis dans cette enquête, et pour les situations transmises par les établissements, les auteurs peuvent dire que l’hébergement temporaire remplit globalement sa vocation en région Centre Val-de-Loire. Présentation des axes de réflexions pour améliorer le recours à l’hébergement temporaire concernent

Quand le troisième âge s'impose dans la ville
Monde (le), 07/03/2020, p. 14
Dans les agglomérations marquées par le vieillissement, les maires adaptent leur politique.

Un service de transport destiné aux seniors isolés
Gazette des communes, des départements, des régions (la), 02/03/2020, n° 2504, p. 49
https://www.lagazettedescommunes.com/665024/un-service-de-transport-destine-aux-seniors-isoles/
En Seine-et-Marne, l'association Entraide déplacements se porte bien. Elle couvre 27 communes, comptabilise 428 adhérents et 60 bénévoles chauffeurs ou standardistes, et a effectué du transport à la demande (TAD) pour 3 571 personnes âgées (à 95 %) en 2017.

A Mons-en-Baroeul, l'EHPAD des Bruyères lèves les barrières
Maires de France, 03/2020, n° 377, p. 42
Au sein de l'Ehpad, l'unité Alzheimer s'affranchit des pratiques classiques pour faire en sorte "que les résidents se sentent chez eux".

Vieillissement : repenser la prise en charge des plus âgés
Maires de France, 03/2020, n° 377, p. 38-43
Les communes doivent anticiper les modalités d'accueil des personnes âgées dans des structures adaptées ou à domicile
- Imaginer les lieux ouverts et intergénérationnels
- A Mons-en-Baroeul, l'Ehpad des Bruyeres lève les barrières
- Villeurbanne gère plusieurs structures d'accueil
https://villesamiesdesaines-rf.fr/

Traitement du linge
Géroscopie pour les décideurs en Gérontologie, 03/2020, n° 114, p. 14-21
- De multiples exigences de qualité à ne pas négliger
- Ubiquid, un système innovant de suivi du linge sans contact
- Expertise : "Ne pas relâcher la vigilance"

Rien moins que la dignité - Vivre avec Alzheimer / BAUBEROT Jean
Esprit, 03/2020, n° 462, p. 133-
Témoignage
« Il m’a fallu plusieurs mois pour me décider à écrire cet article, sollicité par plusieurs amis, et je n’ai pu me résoudre à le rédiger en m’exprimant à la première personne. « Presque toi, presque moi », chante, avec justesse, Alain Souchon : il existe toujours un écart entre la réalité empirique, infinie, insondable en tant que telle, et l’univers du langage qui veut la maîtriser. Paradoxalement, je ressens davantage cette non-coïncidence quand il s’agit d’aborder un sujet « vécu » que lorsque je présente mes recherches. La solution a consisté à ressusciter le double que je m’étais inventé lors de mon adolescence, quand j’étais « poète » ! J’avais appelé cet autre moi-même Mag, je ne sais trop pourquoi. Mais j’en ai compris le sens, quelques années plus tard, en découvrant dans Molloy, l’admirable roman de Samuel Beckett, ces deux phrases : « Moi, je l’appelais Mag, quand je devais lui donner un nom. Et si je l’appelais Mag c’était qu’à mon idée sans que j’eusse su dire pourquoi, la lettre g abolissait la syllabe ma, et pour ainsi dire crachait dessus, mieux que tout autre lettre ne l’aurait fait. » Comment mieux exprimer l’ambivalence, la part d’ombre de tout être humain ? De plus, le fait que Mag soit un prénom féminin, était, a posteriori, loin de me déplaire. Voici donc un nouvel épisode des aventures de « Mag ». »
https://www.cairn.info/revue-esprit.htm?WT.tsrc=cairnSearchAutocomplete

Fondettes - Aidants et proches dépendants passent leurs vacances ensemble
Gazette sante social (la), 02/2020, n° 170, p. 46
Le Village répit familles Touraine propose des séjours de vacances aux aidants en compagnie de la personne dépendante dont ils s'occupent. Une parenthèse pour se ressourcer.
https://fr-fr.facebook.com/pg/VRF-Touraine-Fondettes-1818707301712393/posts/

Aidants - L’aide monétarisée pour les proches aidants produit des effets contrastés
Gazette sante social (la), 02/2020, n° 170, p. 35
http://www.gazette-sante-social.fr/58162/laide-monetarisee-pour-les-proches-aidants-produit-des-effets-contrastes
Une recherche menée sous l’égide de la CNSA rend compte de la complexité d’une activité rémunérée pour les proches aidants en raison de l’intervention ambivalente des pouvoirs publics, des tensions intrafamiliales et des effets sur la relation avec les professionnels et les parcours de vie. Elle conclut à la nécessité d’un cadre d’emplois solide et de référentiels d’action clairs
https://www.cnsa.fr/actualites-agenda/actualites/quelle-remuneration-et-quel-statut-pour-les-proches-aidants-de-personnes-en-perte-dautonomie-ou-en-situation-de-handicap

Loi ELAN - Un nouveau souffle pour l'habitat inclusif
Gazette sante social (la), 02/2020, n° 170, p. 32-34
La loi Elan aborde pour la première fois la notion d’habitat inclusif pour les personnes âgées et handicapées. 15 millions sont prévus pour financer les habitats partagés et accompagnés. Les porteurs de projets sont déjà convaincus de leur impact social pour peu que l'accompagnement soit durable.

"Tous autonomes et vulnérables à la fois"
Etat des lieux des publics fragiles / CREDOC, BERHUET Solen, CROUTTE Patricia, DE BARTHES Jeanne, HOIBIAN Sandra
Cahiers de recherche (les), 12/2019, n° 348, 133
https://www.respects73.fr/tous-autonomes-et-vulnerables-a-la-fois
Du handicap à la pauvreté, de la précarité professionnelle à la relégation territoriale, une étude du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc), publié en février 2020, dresse un état des lieux des différentes fragilités. Deux Français sur trois souffrent d’au moins une source de vulnérabilité.
Dans un contexte de revendications et de mouvements sociaux (Gilets jaunes, réforme des retraites), l’étude du Crédoc « Tous autonomes et vulnérables à la fois » – État des lieux des publics fragiles, mesure les difficultés vécues par la population française.

Que faire des "vieux fous" ?
Actualités sociales hebdomadaires, 06/03/2020, n° 3150, p. 14-15
Après 60 ans, les personnes atteintes de troubles psychiatriques stabilisés ne peuvent plus être prises en charge par l’hôpital local, celui-ci n’assurant que du court séjour. Elles sont alors souvent dirigées vers des Ehpad. Ce qui peut avoir de lourdes conséquence pour les personnels comme pour les résidents.

À quoi ressemblerait un futur centre de ressources sur l’accompagnement de la maladie d’Alzheimer ? / FONDATION MEDERIC ALZHEIMER
Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie, 27/02/2020
https://www.cnsa.fr/actualites-agenda/actualites/a-quoi-ressemblerait-un-futur-centre-de-ressources-sur-laccompagnement-de-la-maladie-dalzheimer
À quoi ressemblerait un futur centre de ressources sur l’accompagnement de la maladie d’Alzheimer ?
Constatant le manque d’informations sur les approches non médicamenteuses de l’accompagnement de la maladie d’Alzheimer, la Fondation Médéric Alzheimer, avec le soutien de la CNSA, a conduit une étude de préfiguration d’un centre de ressources dédié, s’inspirant des what works centres britanniques.
Musicothérapie, médiation animale, atelier mémoire … les approches non-médicamenteuses de l’accompagnement des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée sont relativement bien connues et largement présentées et discutées lors de colloques sur le sujet. Pour autant, leur mise en œuvre est loin d’être systématique : un tiers des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) seulement propose une activité de musicothérapie par exemple. Plusieurs explications à cet écart entre intention et action : d’une part, les acteurs de terrain manquent d’informations sur les modalités concrètes de mise en œuvre de ces approches (indications et mode d’emploi) ; d’autre part, il existe peu de ressources accessibles permettant d’éclairer la décision du décideur ou du financeur de développer telle ou telle approche par des éléments témoignant de leur efficacité voire de leur efficience.

PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

Le non-recours aux établissements et services médico-sociaux handicap
ANCREAI, 02/2020, 101 p.
http://ancreai.org/wp-content/uploads/2020/02/Rapport-Le-non-
Pourquoi des familles ou des personnes en situation de handicap, qui ont bénéficié d’une notification d’orientation vers un établissement ou un service (ESMS) spécialisé dans l’accompagnement du handicap, ne sollicitent-elles pas une admission en établissement ou un accompagnement par un service médico-social ? La finalité de cette étude est d’identifier les motifs de ce non-recours, de décrire les éventuelles stratégies alternatives des personnes concernées et de leurs proches aidants et de repérer les besoins non couverts.

LOI no 2020-220 du 6 mars 2020 visant à améliorer l’accès à la prestation de compensation du handicap
legifrance.gouv.fr, 07/03/2020, 2 p
https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000041697004
Ce texte qui ne contient que quatre articles supprime la limite d’âge – jusqu'ici fixée à 75 ans – au-delà de laquelle il n’était plus possible de demander à bénéficier de la PCH (en revanche, la barrière d’âge de 60 ans demeure). Il étend par ailleurs à la PCH le principe du « droit à vie » lorsque le handicap n’est pas susceptible d’évoluer favorablement. Il consacre au niveau législatif le rôle du président du conseil départemental dans le contrôle de l’utilisation de l’aide versée dans le cadre de la PCH. Enfin, il clarifie le cadre juridique des fonds départementaux de compensation du handicap.

Éducation - Étudiants handicapés : des dispositifs à améliorer
Actualités sociales hebdomadaires, 06/03/2020, n° 3150, p. 16-17
De plus en plus nombreux, les jeunes en situation de handicap qui accèdent à l’enseignement supérieur rendent nécessaire la révision de certains dispositifs. Il faut permettre à ceux qui présentent une forte dépendance de bénéficier d’aides humaines sur leurs lieux de cours, y compris s’ils vivent dans un établissement médico-social.

Quelle place pour la sexualité en institution ?
Lien social, 03/03/2020, n° 1268, p. 14-15
Alors que le gouvernement relance le débat sur la sexualité des personnes avec handicap, nous devons plus que jamais combattre la fausse alternative encore parfois présente en internat : soit la nier ou refuser de la reconnaître, soit la proscrire en la présentant comme risquée ou illégitime.

Handicap et pauvreté : il y a urgence sociale / ROCHON Alain
Actualités sociales hebdomadaires, 28/02/2020, n° 3149, p. 36-37
Deux millions de personnes en situation de handicap ou atteintes de maladies invalidantes vivent sous le seuil de pauvreté. Lorsqu’elles peuvent travailler, elles sont victimes d’une discrimination massive. Le président d’APF France handicap, Alain Rochon, souhaite une prise en compte spécifique de ces personnes par les pouvoirs publics. Il appelle à une mobilisation nationale le 5 mars prochain et à la création d’un revenu individuel d’existence.

Agent d'accueil : savoir accueillir les personnes à besoins spécifiques
cerema.fr, 26/02/2020
https://www.cerema.fr/fr/actualites/agent-accueil-savoir-accueillir-personnes-besoins
Le Cerema met en ligne 4 modules de formation à distance, spécialement conçus pour répondre à l’objectif de sensibilisation au handicap et à l’accessibilité des agents d’accueil aux établissements recevant du public. Son accès est libre et gratuit avec la possibilité d'obtenir une attestation de suivi.

Fondettes - Aidants et proches dépendants passent leurs vacances ensemble
Gazette sante social (la), 02/2020, n° 170, p. 46
Le Village répit familles Touraine propose des séjours de vacances aux aidants en compagnie de la personne dépendante dont ils s'occupent. Une parenthèse pour se ressourcer.
https://fr-fr.facebook.com/pg/VRF-Touraine-Fondettes-1818707301712393/posts/

Aidants - L’aide monétarisée pour les proches aidants produit des effets contrastés
Gazette sante social (la), 02/2020, n° 170, p. 35
http://www.gazette-sante-social.fr/58162/laide-monetarisee-pour-les-proches-aidants-produit-des-effets-contrastes
Une recherche menée sous l’égide de la CNSA rend compte de la complexité d’une activité rémunérée pour les proches aidants en raison de l’intervention ambivalente des pouvoirs publics, des tensions intrafamiliales et des effets sur la relation avec les professionnels et les parcours de vie. Elle conclut à la nécessité d’un cadre d’emplois solide et de référentiels d’action clairs
https://www.cnsa.fr/actualites-agenda/actualites/quelle-remuneration-et-quel-statut-pour-les-proches-aidants-de-personnes-en-perte-dautonomie-ou-en-situation-de-handicap

Loi ELAN - Un nouveau souffle pour l'habitat inclusif
Gazette sante social (la), 02/2020, n° 170, p. 32-34
La loi Elan aborde pour la première fois la notion d’habitats inclusif pour les personnes âgées et handicapées. 15 millions sont prévus pour financer les habitats partagés et accompagnés. Les porteurs de projets sont déjà convaincus de leur impact social pour peu que l'accompagnement soit durable.

"Tous autonomes et vulnérables à la fois"
Etat des lieux des publics fragiles / CREDOC, BERHUET Solen, CROUTTE Patricia, DE BARTHES Jeanne, HOIBIAN Sandra
Cahiers de recherche (les), 12/2019, n° 348, 133
https://www.respects73.fr/tous-autonomes-et-vulnerables-a-la-fois
Du handicap à la pauvreté, de la précarité professionnelle à la relégation territoriale, une étude du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc), publié en février 2020, dresse un état des lieux des différentes fragilités. Deux Français sur trois souffrent d’au moins une source de vulnérabilité.
Dans un contexte de revendications et de mouvements sociaux (Gilets jaunes, réforme des retraites), l’étude du Crédoc « Tous autonomes et vulnérables à la fois » – État des lieux des publics fragiles, mesure les difficultés vécues par la population française.

Que faire des "vieux fous" ?
Actualités sociales hebdomadaires, 06/03/2020, n° 3150, p. 14-15
Après 60 ans, les personnes atteintes de troubles psychiatriques stabilisés ne peuvent plus être prises en charge par l’hôpital local, celui-ci n’assurant que du court séjour. Elles sont alors souvent dirigées vers des Ehpad. Ce qui peut avoir de lourdes conséquence pour les personnels comme pour les résidents.

POLITIQUE DE LA VILLE

Appréhender les changements socio-spatiaux de la rénovation urbaine
Idées & Territoires, La Revue, 2019, n° 3, 56 p.
https://www.resovilles.com/wp-content/uploads/2020/02/IdeesTerritoires_2019-1.pdf
Ce troisième numéro marque une évolution de Idées & Territoires en approfondissant une thématique plus précise, celle de la rénovation urbaine. En effet, une quinzaine d’année après le lancement de la rénovation urbaine (PNRU) dans des quartiers politique de la ville et dans le contexte du lancement de la phase opérationnelle de nombreux projets de renouvellement urbain (NPNRU), il nous a semblé intéressant de revenir sur cette première intervention urbaine, sa mise en place, ces effets. Les articles pro-posés reviennent sur différents aspects en lien avec la rénovation urbaine et contribuent à perfectionner la compréhension que nous avons de cette dernière dans la perspective de nourrir les nouveaux programmes aujourd’hui à l’œuvre.

POLITIQUES SOCIALES

A Angers, une nouvelle forme d'engagement
Territoires du social, 03/2020, n° 506, p. 24
Le comptoir citoyen permet la mise en relation de bénéficiaires du CCAS volontaires pour s'engager dans la vie de la cité avec des associations recherchant des bénévoles.
http://www.angers.fr/l-action-municipale/ccas-d-angers/comptoir-citoyen/index.html

Imaginer le CCAS en 2050
Territoires du social, 03/2020, n° 506, 28 p.
Il y a un an, l’Unccas lançait le cycle Le CCAS en 2050. A travers des ateliers de deux jours organisés dans cinq villes, il s’agissait d’imaginer en groupe l’action sociale de proximité de demain, en produisant des outils innovants : des journaux télévisés de 2050, illustrant à travers des reportages la diversité des actions des CCAS/CIAS. Un moyen d’explorer, concrètement, les idées débattues par les participants. Comme le résume Yves Calippe, président de l’Union départementale des CCAS de la Sarthe : « Si se projeter, c’est rare, se projeter dans le social, ça n’existe pas ! Dans le social, on travaille dans l’urgence, on court après le temps. C’est pour cela qu’une expérience comme l’atelier Le CCAS de 2050 est si importante ».
Territoires du Social vous propose une première analyse des figures du CCAS du futur que l’on peut discerner à l’issue de ces ateliers, croisée avec l’analyse de participants, de CCAS/CIAS agissant avec des logiques comparables, de personnalités du monde universitaire ou d’instituts de sondage…
https://www.unccas.org/territoires-du-social-mars-2020#.XmkQsHvjK70
https://www.unccas.org/ccas-2050#.Xm95KXvjK70

Services publics - Les usagers, oubliés de la transition numérique
Actualités sociales hebdomadaires, 28/02/2020, n° 3149, p. 20-21
Comme chaque année, la Cour des comptes rend ses observations sur la situation des finances publiques. Cette année, les magistrats de la rue de Cambon ont choisi de mettre l’accent sur la numérisation de l’action publique.
https://www.ccomptes.fr/fr/publications/le-rapport-public-annuel-2020

Garantir un numérique inclusif : les réponses apportées par les opérateurs de la protection sociale / BURNEL Philippe, MEJANE Julien, ROUZIER-DEROUBAIX Adeline
Inspection générale des affaires sociales, 12/2019, 89 p.
http://www.igas.gouv.fr/spip.php?article770
Le risque de se trouver mis à l’écart des services publics numériques en raison de difficultés d’usage d’internet concerne plusieurs millions de Français. Ce risque est accentué pour les personnes qui s’adressent à des services publics du champ social en raison même de situations de précarité, alors que l’accès aux droits et aux prestations sociales est essentiel pour leur vie quotidienne. Bien que de nombreux travaux aient été publiés autour du sujet de la « fracture numérique », l’IGAS a souhaité inscrire cette thématique dans son programme d’activité en se centrant naturellement sur les « institutions du social » et en mobilisant la méthode qui est la sienne : analyse du point de vue des différentes parties, travail de terrain, approche comparative, attention portée à la qualité de l’action publique et aux usagers auxquels elle est destinée.

PROTECTION DE L’ENFANCE

Mineurs migrants et traite des êtres humains - Les oubliés de la protection de l’enfance
PEYROUX Olivier
Hommes & migrations, 2020, n° 1328, p. 35-42
Par méconnaissance de leur situation tragique ou par choix politique, le sort des mineurs non accompagnés subissant la traite des êtres humains en Europe reste un point aveugle des dispositifs de protection qui leur sont destinés. Ce déficit d’engagement de la part des pouvoirs publics laisse le champ libre aux organisations criminelles qui obligent au vol, au trafic de drogue ou à la prostitution des mineurs aux origines et aux parcours migratoires très diversifiés. Une enquête menée en Europe et dans les pays de départ permet de mieux comprendre le défi que pose le développement de la traite des êtres humains pour l’accueil des mineurs en situation de migration.

Protection de l'enfance : agissons ensemble pour les fratries / MORET Isabelle
Actualités sociales hebdomadaires, 06/03/2020, n° 3150, p. 39
La stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance reconnaît le rôle des fratries. SOS Villages d’enfants s’en réjouit, et appelle à améliorer encore la prise en compte du sujet pour les enfants placés.

Protection de l’enfance - Des préconisations pour limiter les délais d’exécution
Actualités sociales hebdomadaires, 06/03/2020, n° 3150, p. 18-19
Le rapport de l’inspection générale des affaires sociales et de l’inspection générale de la justice sur « les délais d’exécution des décisions prises par les juges des enfants en matière de protection de l’enfance » a été rendu public le 6 février, en toute discrétion. Il pointe des dysfonctionnements graves dans la protection de l’enfance.
http://www.igas.gouv.fr/spip.php?article762

Au Sénégal, des stages pour mineur en difficulté
Ouest-France, 05/03/2020
Plusieurs associations bretonnes proposent des "séjours de rupture" à des mineurs en délicatesse avec la justice. L'idée : changer d'air pour sortir d'une spirale négative

La dimension formative d’une Recherche action collaborative (RAC).
L’exemple du dispositif de protection de l’enfance « Adophé » en Seine–Saint-Denis
Sociographe (le), 03/2020, n° 69, p. 120-131
La création du dispositif d’intervention éducative « ADOPHÉ », en Seine-Saint-Denis, a été accompagnée depuis 2016 par une Recherche action collaborative (RAC) impliquant trois associations de protection de l’enfance. Cet article vise à en éclairer les effets formatifs pour les professionnels ayant investi la fonction de chercheur. Conformément à la philosophie émancipatrice des RAC, il a été rédigé par un collectif d’acteurs dépassant les hiérarchies professionnelles et scientifiques instituées au profit d’une co-élaboration de la réflexion et d’une transformation des pratiques.

L’accès au dossier en protection de l’enfance : la dérive idéologique d’un droit devenu un devoir / THEODON Ophélie
Sociographe (le), 03/2020, n° 69, p. 83-90
La question de l’obscène est interrogée dans le cadre de la protection de l’enfance. Je fais l’hypothèse que les démarches de lecture de dossier par exemple, sous-tendues par des motivations idéologiques et non cliniques, peuvent faire effraction pour un sujet qui n’est pas nécessairement demandeur ni préparé à lire un récit rédigé par un tiers. Comment les professionnels peuvent-ils composer entre ces deux notions que sont « les attentes » d’une part et « les besoins » d’autre part ? L’approche husserlienne et phénoménologique nous permettra d’éclairer ce glissement qui peut alors être qualifié d’obscène en ce sens qu’il serait un « trop », car guidé non plus par les éléments issus de l’observation clinique, mais par des présupposés s’appuyant sur des connaissances acquises devenues croyances généralisées et appliquées sans plus être interrogées.

Les années 1970-1980, âge d'or de l'apologie de la pédophilie
Monde (le), 29/02/2020, p. 32-33
Au nom de la libération sexuelle et de l’émancipation des adolescents, nombre d’intellectuels, d’écrivains et d’artistes ont défendu, après Mai 68, la pédophilie. Il a fallu, dans les années 1990, que les victimes prennent publiquement la parole pour mettre fin à ces discours

Prévention et protection de l’enfance - Contractualisation Etat-départements : les raisons d’un refus
Actualités sociales hebdomadaires, 28/02/2020, n° 3149, p. 6-9
Les 30 départements qui vont contractualiser dans le cadre de la stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance sont désormais connus. L’absence de la Seine-Saint-Denis, fortement engagée sur les questions liées à la protection de l’enfance, peut surprendre. Comme d’autres, ce département n’a pas souhaité candidater. Un choix hautement politique.

Une nouvelle stratégie nationale de protection de l'enfance : entre continuité et rupture
CAPELIER Flore
Revue de droit sanitaire et social, 01/2020, n° 1, p. 157-167
La stratégie nationale de prévention et de protection de l'enfance 2018-2022 s'inscrit dans le prolongement des lois du 5 mars 2007 et du 14 mars 2016 sur le même sujet. Son contenu est, en revanche, particulièrement éclectique et impose une réflexion sur la nature et la portée juridique de ce texte. Cette nouvelle stratégie pose, par ailleurs, des questions autour de la gouvernance de la protection de l'enfance, au regard de la répartition des compétences et de l'équilibre à trouver en la matière entre protection des droits et libertés individuelles (droits de l'enfant, respect de l'autorité parentale, etc.) et la libre administration des collectivités territoriales.

Recueillir la parole de l’enfant victime de maltraitances / SAVARD Nathalie
Enfance, 2020, n° 4, p. 431-452
Le recueil de la parole de l’enfant victime de maltraitances n’est pas simple, surtout lorsqu’il s’effectue dans un contexte judiciaire. Il nécessite des connaissances sur son développement indispensable au bon déroulement de la rencontre. Cet article propose à partir de travaux récents aussi bien nationaux qu’internationaux, de recenser les moyens utilisés pour recueillir son témoignage. Il permet également de dresser un état des lieux des pratiques actuelles en France et d’analyser les techniques les plus fiables au regard des recherches internationales. Il en résulte tout au long de l’article, une série de recommandations à destination des différents professionnels qui œuvrent dans ce domaine.

TRAVAIL SOCIAL

Travail social- Rozenn Moro : l’égalité femmes-hommes à la loupe
Gazette sante social (la), 02/2020, n° 170, p. 38-39
http://www.gazette-sante-social.fr/58261/rozenn-moro
Rozenn Moro est formatrice et animatrice autour de la prise de conscience des inégalités femmes-hommes et de leur réduction. Elle intervient notamment dans les crèches, les collèges, les Sdis. Elle souhaite désormais axer son travail sur les violences masculines dans le couple. https://www.binocle.org/formatrice-egalite/

Travail social - Comment rallumer la flamme / SANCHEZ Jean-Louis
Journal de l'action sociale (le), 02/2020, n° 244, p. 13-20
Interview de travailleurs sociaux et de responsables de départements soucieux de promouvoir une nouvelle approche de l'accompagnement social.

VIOLENCES

Louise Delavier et Ynaée Benaben, fondatrices d’En avant toute(s) “Un tchat pour les jeunes femmes victimes de violences”
Actualités sociales hebdomadaires, 06/03/2020, n° 3150, p. 36-37
Depuis 2016, l’association En avant toute(s) œuvre à la prévention et à l’accompagnement des jeunes femmes victimes de violences. Elle a lancé le premier tchat dédié aux moins de 25 ans qui permet aux victimes de se confier et d’être orientées vers des associations spécialisées.

Y' a pas de mâles
Epoque (L'), 02/03/2020, p. 2-3
Messieurs, impossible ! Des soirées réservées aux filles aux salles de sport non mixtes, le « women only » rencontre un succès certain. Sexisme inversé ou libération des femmes ? Immersion dans ces espaces interdits aux hommes

ACQUISITIONS

On tue une femme. Le féminicide. Histoire et actualités / BODIOU Lydie, CHAUVAUD Frederic, GAUSSOT Ludovic, GRIHOM Marie-José, LAUFER Laurie
Hermann (Éditions), 2019, 460 p.
Dans l’immense majorité des sociétés, passées comme présentes, les femmes font l’objet de maltraitances avérées, de traitements iniques, et sont élevées dans une culture de l’infériorité. Les violences exercées contre elles, du mariage forcé aux coups répétés, sont des violences de genre qui induisent une sorte de banalité, voire d’impunité, conduisant au crime de sang. Le féminicide est un crime de haine contre les femmes en raison de leur sexe, pour ce qu’elles sont ou ce qu’elles représentent. Du continent asiatique auquel les filles « manquent » à l’Amérique du Nord, en passant par les pays européens qui tentent de légiférer ou des pays d’Amérique latine qui ont fait figurer la notion de féminicide dans leurs législations nationales, sans oublier l’Afrique et les organisations internationales, une prise de conscience s’est fait jour : le féminicide est un fléau universel et l’un des défis majeurs des sociétés du XXIe siècle. On tue une femme est un ouvrage pour dénoncer l’insoutenable et un outil permettant de penser, de comprendre et d’agir contre les féminicides.

Radicalisation
Editions de la maison des sciences de l'homme, 2019, 214 p.
La radicalisation est un phénomène vieux comme le monde, mais c'est surtout après les attentats du 11 septembre aux États-Unis qu'il a connu son heure de gloire dans les analyses des sciences sociales ainsi que dans les organismes de sécurité des différents pays. Dans le monde anglo-saxon, le nombre d'ouvrages et d'articles qui lui sont consacrés se compte par milliers, en France pour des raisons idéologiques la notion est plutôt marginalisée.
Par son ouvrage, Farhad Khosrokhavar entend combler ce vide. Il réfléchit aux causes subjectives, mais aussi et surtout sociales, politiques, idéologiques qui font qu'un individu se radicalise et se fige dans cette attitude d'inflexibilité, de violence et de guerre totale contre la société.
Il suit les méandres de ce phénomène en se concentrant sur l'islam radical, tout en soulignant que ce n'est pas le seul registre qui combine l'action violente et une vision idéologique extrémiste.
L'ouvrage propose une interprétation des phénomènes de radicalisation jihadistes en Europe et dans le monde arabe et se conclut sur une analyse d'un nouveau type de radicalisation, celui qui résulte de l'afflux des jeunes Européens vers la Syrie.

Des Ehpad aux "Papy-boomers" - Quelle réalité, quel avenir ? / PAPIEAU Isabelle
Harmattan (L'), 2019, 338 p.
Les EHPAD : un sigle et plus de 7000 institutions en France ciblant aujourd'hui des populations de plus en plus âgées, davantage fragilisées et dépendantes. Ces structures peuvent néanmoins légalement accueillir différentes typologies de résidents tant en âge (dès 60 ans) qu'en degrés de difficultés d'ordre moteur ou cognitif. Mais alors que les EHPAD sont censés s'adapter depuis les années 2000 aux résidents, les dispositifs mis en œuvre permettent-ils à chacun de ces derniers d'y vivre un état de bien-être physique et psychologique ? Comment s'effectue de nos jours la prise en charge voulue idéalement globale de ces résidents dans un établissement désiré, sécurisé, mais structuré comme un espace relativement fermé ?

L'accueil de jour en protection de l'enfance. Pratiques professionnelles et regards de parents sur l'intervention / SELLENET Catherine
Harmattan (L'), 2019, 246 p.
En cherchant à diversifier les modalités d'aide aux familles, la Protection de l'enfance innove en proposant parfois le placement séquentiel voire l'accueil de jour reconnu désormais par la loi du 5 mars 2007. L'accueil de jour attire les pionniers de l'intervention en tentant de maintenir l'enfant dans son environnement tout en aidant les parents à poursuivre l'éducation de leurs enfants. Mais peu formalisé, peu théorisé, l'accueil de jour reste invisible et les professionnels peinent à décrire leurs pratiques.

Prendre soin de l'enfant en accueil familial / ALLARD Christian
ESF, 2019, 126 p.
Qu’est-ce que la famille a d’incontournable et que tout enfant doit avoir reçu d’elle ? Qu’est-ce que doivent offrir les services de protection de l’enfance aux enfants qui n’ont pas la chance de bénéficier naturellement de ces bienfaits ? Quels sont les soins que doivent recevoir ces enfants maltraités, traumatisés, abandonnés et qui ne peuvent être apportés par les familles d’accueil seules ?
Penser raisonnablement c’est penser selon la nature des besoins de l’enfant. Mal penser coûte très cher. Les départements ne peuvent plus ignorer soixante-dix ans d’avancées scientifiques, sociales, psychologiques et juridiques. Le législateur suit ces travaux avec intérêt et ordonne que tous en bénéficient. Alors pourquoi n’en est-il pas ainsi ? Pourquoi un tel mépris pour ceux qui prennent soin ? Pourquoi contraindre des enfants à admettre comme parents des adultes qui les négligent ou les violentent ? Pourquoi ne pas penser l’organisation de l’accueil familial à partir de la clinique spécifique de l’enfant placé ?
Peut-être que le placement familial ne peut se comprendre qu’en le vivant. Qu’en l’éprouvant. Il est difficile d’imaginer la folie si on ne la côtoie pas. Il n’est pas étonnant que les décisions des administrations coupées du vécu de ce monde soient si souvent inappropriées et, du coup, maltraitantes pour les enfants, leurs parents et les professionnels qui s’en occupent.

Les invisibles de la République / BERLIOUX Salomé, MAILLLARD Erkki
Robert Laffont, 2019, 224 p
Ils s'appellent Gaëlle, Charlotte ou Julien. Ils vivent dans un village de l'Allier, à Cerbère, sur la Côte Vermeille, ou à Neufchâteau, dans les Vosges. Ils sont jeunes, compétents, et cherchent aujourd'hui leur voie professionnelle. Le champ des possibles devrait leur être grand ouvert. Pourtant, leur horizon est largement bouché. Parce qu'ils grandissent loin des centres de décisions, à l'écart des flux économiques, parce qu'ils résident au cœur de petites villes, dans des zones pavillonnaires, des villages ou des espaces ruraux, 60 % de nos jeunes n'ont pas les mêmes chances de réaliser leur potentiel que leurs camarades des grandes métropoles.
Ces millions de Français, absents du débat public et dispersés sur le territoire, ont un point commun : le parcours d'obstacles qui s'impose à eux. Autocensure, manque d'informations, assignation à résidence, fragilité économique, absence de réseaux, fracture digitale... ils cumulent les difficultés et, pire, se sentent ignorés. Hors radar. Les Invisibles de la République apporte un éclairage inédit sur les questions d'égalité des chances et propose des solutions pragmatiques, issues du terrain. La jeunesse de la France périphérique n'a plus à subir ce déterminisme territorial. Pour eux, pour nous, il faut agir !

Cette Lettre d’Information Documentaire est réalisée par le réseau des documentalistes du CNFPT
Certains articles ne sont accessibles en ligne que sur abonnement.

Tags:
Créé par Doc CnfptDoc le 16 mars 2020
    
© 2018 CNFPT