${feedEntryObject.getProperty("abstract").value}
Dans un arrêt rendu ce 24 octobre, la Cour de justice de l'Union européenne a condamné la France pour avoir dépassé de "manière systématique et persistante" depuis le 1er janvier 2010 la valeur limite annuelle pour le dioxyde d'azote, un polluant dû pour l'essentiel aux émissions du trafic routier.

Sommaire

© 2017 CNFPT